MSN Maghreb : Microsoft veut la pub de nos télés !

Microsoft a lancé MSN Maghreb en grandes pompes, le 22 avril, à Skhirat, au Maroc, en présence du PDG de la maison, que les Tunisiens connaissent bien, M. Steve Ballmer. Les internautes maghrébins pourront donc accéder aux dernières informations sportives, artistiques, bref tout pour se divertir sur un seul et même support. Le portail sera décliné en langue française à l’attention des Tunisiens, Algériens, et Marocains.

Le marché maghrébin, avec ses 5 millions d’usagers des services de Windows Live Messenger sur un total de 10 millions d’internautes ne pouvait donc rester longtemps négligé par le géant américain du logiciel. Mieux : Steve Ballmer considère «qu’internet a connu une véritable explosion dans la région, et que nous sommes sur le point d’assister à une accélération de l’usage du web au Maghreb». Soit autant de raisons à l’origine de cette décision.

Le nouveau portail a été créé en joint-venture entre Microsoft et LinkDotNet, une filiale de l’égyptien Orascom. Parce que le pharaon des communications ne se limite pas à la téléphonie mobile, et à notre Tunisiana. Khaled Bichara, membre dirigeant d’Oracom Telecom Holding était ainsi tout aussi présent pour le lancement inaugural du nouveau service web. Selon le portail marocain «Menara», le responsable égyptien a même déclaré pour l’occasion : “la croissance rapide d’Internet dans la région a permis l’émergence d’un nouveau marché très sophistiqué, caractérisé par la montée en puissance de nouveaux services en ligne interactifs et créatifs. Par conséquent, ce marché est mûr pour l’arrivée du portail MSN Maghreb, qui devrait s’imposer aujourd’hui dans la vie quotidienne, personnelle, professionnelle et sociale des jeunes consommateurs de la région”.

Microsoft et LinkDotNet réédite donc une coopération qui a déjà été à l’origine de MSN Arabia en 2001. Il s’agit de la déclinaison proche-orientale du portail qui affiche une réussite insolente avec plus de 2 millions de pages visitées par jour. L’équipe compte donc reproduire le modèle et lorgne clairement sur le potentiel du marché maghrébin de la publicité en ligne. Pour ceux qui ont encore quelques doutes sur la question, le service marketing de la multinationale enfonce le clou.

Le directeur de marketing de Microsoft pour l’Europe de l’est, le Moyen-Orient et l’Afrique, M. Ervan Pouliquen, a ainsi déclaré sans ambages à l’AFP, «cela va apporter de nouvelles opportunités pour la publicité numérique qui est encore à ses débuts et nous allons permettre aux publicitaires de mieux toucher les consommateurs. La publicité sur internet ne représente que 1% du marché dans cette région. Nous voulons réussir à transférer vers internet une partie de la publicité qui va à la télévision et à l’affichage».

Le Maghreb n’échappera donc pas à la tendance mondiale de la publicité sur le Net. Quand un acteur du poids de Microsoft vient piétiner les plates-bandes de nos éditeurs, c’est qu’il y a un grand chambardement dans l’air. Et si l’initiative conforte les éditeurs du web tunisien, les supports de communication classiques ont quelques soucis à se faire en perspective.

Print Friendly

Plus :  Net






  • Envoyer