Boom du « Boumendil on line »

Après la hi-fi, les shorts, les lecteurs MP5 Made in China, les Tunisiens vont pouvoir profiter des plateformes asiatiques d’échange vidéo. Des séries à télécharger ? Rien ne vaut le Sidi Boumendil on line !

Le Made in China est bien installé dans la vie des Tunisiens. Electronique, textile et même téléphonie mobile, les produits en provenance de l’empire du milieu ont leurs temples dédiés, à l’image de la Galerie7, Moncef Bey et autres Boumendil. Mais aujourd’hui, le Made in China risque d’investir un autre domaine en Tunisie: celui de la vidéo en ligne.

Les séries TV figurent parmi le contenu vidéo le plus diffusé (illégalement) sur le web. Véritable phénomène outre-Atlantique, la frénésie des séries a emporté le reste du monde. Les Tunisiens en sont tout aussi friands. Mais ils doivent se munir de patience avant de pouvoir les regarder en toute légalité, le temps que les nouvelles saisons soient diffusées sur les chaines françaises.

La solution la plus pratique est de regarder ces séries en ligne sur des sites de partage de vidéos. Seulement, la diffusion de ce type de contenu n’est pas légale et les grands studios américains mènent une vraie chasse aux contrevenants. Alors que Youtube ou Dailymotion censurent ce type de contenu , il existe des plateformes de partage de vidéos chinoises qui se soucient visiblement peu de savoir si la personne diffusant une vidéo possède bien les droits pour cela.


Megavideo.com et l’offre payante

Megavideo est une plateforme issue du célèbre site d’hébergement et de partage de fichiers Megaupload.com et hébergée à Hong-Kong, dans une région connue pour son laxisme en matière de droits d’auteur. Le site offre la possibilité de regarder 120 minutes gratuitement.

Au-delà de cette durée, il faut attendre 72 minutes avant de pouvoir regarder une vidéo. Le site limite ce délai en se basant sur les cookies et l’adresse IP. Cette dernière n’étant pas fixe en Tunisie, il suffit pour vous de redémarrer votre modem au bout des 120 minutes pour ne pas avoir à attendre. Comme quoi notre système d’adresses flottantes à la tunisienne a aussi du bon ! L’avantage de Megavideo ? C’est la présence d’un très grand nombre de vidéos, en différentes langues et qui sont listées sur plusieurs blogs et forums spécialisés. Car on notera (à regret) que le site n’offre pas un listing des vidéos disponibles.


Les Youtube-like chinois

Les Youtube-like sont des portails de partage de vidéos qui indexent leur contenu et offrent la possibilité d’héberger et regarder gratuitement leur contenu. Les trois plus grands «Youtube-like» chinois sont www.56.com , www.tudou.com et www.youku.com. Le contenu mis en avant sur la home page de ces portails est souvent bien banal mais en faisant une petite recherche, on tombe sur pas mal de contenu à en faire perdre le sommeil à plus d’un producteur Hollywoodien.

Des épisodes entiers de Lost


sont disponibles sur Tudou
, Desperates Housewives l’est tout autant sur sur Youku, , et la saison 3 de Californication attend ses fans sur 56.com


Le seul inconvénient, si l’ont peut dire, est que ces séries ne sont disponibles qu’en anglais, mais que nos sinophiles se rassurent ! Elles sont sous-titrées en chinois !

et c’est parti pour durer…

Cette situation ne risque pas d’être chamboulée de sitôt. La Chine est un pays qui est doté de capacités intéressantes en matière de bande passante et d’infrastructures. Couplé à une législation pas aussi intransigeante sur la propriété intellectuelle que celles européennes ou américain, cela donne une situation bien confortable pour ces sites qui ne risquent pas d’être dérangés de sitôt.

De plus, ces portails dont le modèle économique se base entièrement sur la publicité ont intérêt à booster toujours plus leur audience. Vu le nombre de campagnes en ligne, leur «business» semble se porter mieux que jamais. Dans le style Boumendil on line, on ne fait pas mieux !

Mehdi Lamloum


Plus :  Net

  • Envoyer

  • 3 − 1 =