Tunisie : Armes de Libye pour fêter l’Aïd

 

Des armes…en plastique en provenance de Libye, plus précisément de la ville de Tripoli, inondent actuellement le marché parallèle tunisien ! Sauf que malgré leur aspect inoffensif, ces jouets en question peuvent provoquer des blessures extrêmement graves aux enfants ! Avis aux parents : soyez prudents !

Moins de quinze jours avant l’Aïd El Fitr, on peut déjà remarquer l’omniprésence des vendeurs ambulants de jouets estampillés «made in China», qui jonchent pratiquement le sol de toutes les rues des quartiers populaires en Tunisie. Malheureusement, les parents,  ne semblent guère se rendre compte que certains de ces jouets, constituent en réalité, de véritables dangers ambulants ! Et pour cause : ils sont capables de provoquer des blessures létales extrêmement graves, notamment aux visages et aux yeux !

airsoft111

Mais le plus surprenant, c’est que ces armes en plastique, fruits de la contrebande qui sévit à la frontière tuniso-libyenne,  proviennent essentiellement de la ville même de Tripoli (on peut lire sur les paquets : Essaraya El Hamra : 4627810-Tripoli)! On ne pourra pas dire que Kadhafi ne sait pas se comporter en père Noël…

airsoft112

Rappelons qu’en vertu de loi N°117 de l’année 1992, en date du 7 décembre 1992, ils est strictement interdit d’importer, de détenir et de commercialiser ce genre de jouets. Qui plus est, toute personne contrevenante est passible de poursuites et de sanctions. Mais malgré ces recommandations, et comme chaque année d’ailleurs, ces jouets sont écoulés par milliers aussi bien par des vendeurs à la sauvette que par des magasins.

airsoft113Reproductions presque parfaites de pistolets  et de fusils mitrailleurs, ces jouets en plastique, appelés communément air soft gun (pistolet à air comprimé) sont vendus pour à peine quelques dinars ! Pour s’en procurer une, il suffit d’aller dans n’importe quel quartier de la Tunisie. Projetant des billes de 6 millimètres de diamètres à une distance pouvant atteindre 20 mètres, ces pistolets sont dotés de chargeurs pouvant contenir plusieurs dizaines de ces petites balles, vendues par sachets entiers.

On n’ose même pas  imaginer les conséquences que pourraient voir  ces armes sur des gamins voulant s’adonner à une petite guéguerre improvisée, surtout qu’un incident est si vite arrivé ! Mais le plus malheureux, c’est que ce genre d’inconscience ne peut être attribué qu’au manque de responsabilité des parents.

« On sait pertinemment que ces jouets, malgré leur aspect inoffensif, n’en demeurent pas moins extrêmement dangereux, mais on doit nous aussi vivre !» souligne Ahmed, l’un des vendeurs à la sauvette parmi tant d’autres. Il précise au passage, que sur les emballages, une notice informative stipule pourtant  que ces jouets ne peuvent être utilisés que par des enfants de 14 ans minimum. Mais quand on lui demande si les parents se soucient de ce petit détail, il ne manque pas de rajouter d’un air narquois «J’avoue que dans la plupart des cas, les parents ne s’en aperçoivent même pas. Ils en offrent à des enfants de 8 à 10 ans. J’essaie parfois de les prévenir mais ce n’est pas tous les vendeurs qui en feraient autant ! Tenez, l’autre jour, j’ai vu un gamin d’à peine 5 ans se balader avec une carabine et un pistolet. Après, tout est une question de sens de responsabilité ! ».

Comme presque chaque année, les services d’urgence des cliniques et des hôpitaux  déplorent pourtant plusieurs cas de blessures qui surviennent le jour même de l’Aïd et comme toujours, les recommandations officielles sont passées à la trappe. Il est donc primordial que les parents soucieux de faire plaisir à leur progéniture, puissent prendre conscience du réel danger de ces armes en plastique qui cachent vraiment bien leur jeu.

 

Samy Ben Naceur

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer