Les salafistes à la conquête de l’horloge de Tunis

 

Dimanche 25 mars, quelques milliers de salafistes et sympathisants de parti Ettahrir (non reconnu) ont investi l’avenue principale de Tunis pour manifester contre la profanation du Coran, appeler à inscrire la Chariâa dans la nouvelle constitution et… conquérir l’horloge de Tunis ! Vague de dérision sur les réseaux sociaux !

Plusieurs salafistes et militants du parti Ettahrir (non reconnu) ont manifesté, dimanche 25 mars, à l’avenue Habib Bourguiba de Tunis. Après l’incident de la profanation du Coran à Ben Guerden, il fallait marquer sa présence, et en force.

Grand défilé de Kamis et de baskets Nike, avec drapeaux noirs, banderoles et slogans pour l’application de la Charia. Appel, en toute impunité, à tuer les juifs. Affrontements, avec les artistes rassemblés devant le théâtre municipal pour la journée internationale du théâtre, sous les yeux «bienveillants» de la police. Prière dans la rue, considérée comme nouveau lieu de culte, qui serait plus propre et appropriée que les dizaines de mosquées de Tunis. Le spectacle est désormais classique, voire même ennuyeux.

Du coup, et pour ne pas décevoir leur public, les manifestants ont trouvé une idée de génie : la conquête de l’horloge ! Quelques personnes décident d’escalader l’édifice, bijou de Ben Ali, La fameuse horloge du 7 novembre. Non, ce n’est pas un nouvel épisode de Spiderman ! D’ailleurs, il doit se faire du souci, il a bien de la concurrence…

horloge-salaf

Fiers au sommet de l’horloge, les conquéreurs brandissent leurs drapeaux. Il n’en fallait pas plus pour que les créatifs les tournent en dérision, sur les réseaux sociaux. Mèmes et caricatures se multiplient.

conquete-horloge

Le slogan publicitaire de la Coupe d’Afrique de foot : « Kharéj el Grinta elli fik » a été repris et détourné pour l’occasion :

bananes-salaf

Et si cela vous tente, la page L’époque de la jâhilîya à la République Tunisienne organise une Omra à la Sainte Horloge !

omra-horloge

 

S.B.H

A Lire :

Tunisie : Profanateur du Coran à Ben Guerden, la vidéo-gag de ses aveux

Tunisie : On mème, un peu, beaucoup, à la folie !

Tunisie : Jebali, Marzouki et leur diplomatie en caricatures

Print Friendly

Plus :  Reseaux Sociaux   TopNews






  • Envoyer