Tunisie:Cérès à la 19ème édition du Maghreb des livres à Paris

 

salon-du-livre-maghrebLa 19ème édition du Maghreb des livres se tiendra les 16 et 17 février prochain à l’Hôtel de ville de Paris. Elle accueillera près de 130 auteurs et une librairie de plus de 5 000 ouvrages qui mettent à l’honneur le Maghreb.

Durant deux jours, la salle des fêtes de l’Hôtel de ville se transformera en une gigantesque librairie où près de 120 auteurs présenteront leurs ouvrages aux visiteurs (5000 personnes environ lors des précédentes éditions) au cours d’entretiens publics, de débats et de cafés littéraires.

Dans ce cadre Cérès participera avec la présence de deux importantes personnalités de la société civile tunisienne. Habib Mellakh, Professeur d’Histoire contemporaine à la Faculté des Lettre, des Arts et des Humanités de Manouba présentera son ouvrage “Chroniques du Manoubistan“.

Ces Chroniques du Manoubistan relatent des événements qui se sont déroulés à la Faculté des Lettres de La Manouba, devenue le matin du 28 novembre 2011 l’objet d’une conquête (ghazoua) salafiste. Elles retracent, de jour en jour, la montée de la violence jusqu’à l’absurde comparution du doyen Kazdaghli, accusé d’agression contre des étudiantes en niqab venues saccager son bureau. Un retournement invraisemblable où, de victime, il devint coupable. L’ouvrage est disponible en librairies et en ligne sur: http://www.ceresbookshop.com/detail-prod.php?PID=2092&FID=3

Nedra Karray, psychanalyste exerçant à Tunis, présidente de l’AFPEC (Association de formation à la psychanalyse et d’échanges cliniques) et membre de l’Association Espace Analytique (France) présentera son ouvrage «Vierges ? La nouvelle sexualité des tunisiennes».

Dans son livre l’auteure et psychanalyste aborde la question de la revirgination qui touche la Tunisie comme le reste du monde arabe. La fréquence des relations sexuelles prénuptiales, le recours massif aux pratiques médicales de la revirgination sont en passe de bouleverser les rapports entre l’homme et la femme. Ils viennent réinterroger de manière radicale les schémas préétablis du sexuel dans sa relation aux tabous, aux traditions et aux croyances.

Ce texte est le premier volet d’un vaste projet mené par l’auteure pour repenser les usages et enjeux de la sexualité dans les cultures arabes et musulmanes et plus particulièrement dans la société tunisienne. Son projet peut être considéré comme une troisième étape importante dans les recherches sur la question, un domaine inauguré dans les années 1970 par Abdelwahab Bouhdiba, dans une optique anthropologique en empathie avec les dogmes, reconsidéré par Frédéric Lagrange dans les années 2000 dans une vision culturaliste essentiellement homosociale. La rupture que se propose d’introduire Nédra Ben Smaïl porte sur une problématique autour de « désir féminin » et de ses implications psychiques et sociopolitiques.

Tekiano avec Communiqué

Lire aussi :

Tunisie : Rester vierge ou se refaire une virginité ?

Tunisie – Livre – Affaire Kazdaghli :”Chroniques du MANOUBISTAN”

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer