Du gaz lacrymogène pour empêcher des lycéens de Sousse de danser le Harlem Shake

 

ljf-sousse-140En voulant montrer leur support au lycée Pères Blancs, des jeunes du lycée des Jeunes Filles de Sousse ont voulu, eux aussi, effectuer la chorégraphie du Harlem Shake, aujourd’hui 27 février, dans la cour de leur école à l’heure de la récréation.

Devant le refus de l’administration, les élèves ont décidé d’effectuer leur danse directement devant le lycée. Ils se sont vite trouvés encerclés par les forces de l’ordre qui n’ont pas hésité à utiliser les bombes lacrymogènes pour les disperser et les violenter. Plusieurs lycéens ont dû être transportés aux urgences Farhat Hached qui se trouvent à proximité du lycée.

Le journaliste de la radio locale Jawhra Fm qui se trouve sur les lieux, aurait été, lui aussi, touché par ces gaz de la police utilisés contre des lycéens qui ne sont pas retournés en cours. Une réaction plus qu’abusée envers ces jeunes qui ne demandaient qu’effectuer une danse pendant quelques secondes…

S.B.

Lire aussi :

Le Harlem Shake du Lycée Pères Blancs dérange le ministère de l’Education

Harlem Shake: “Recommandation ou suivi” pour sanctionner les danseurs?

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer