Jazz à Carthage 2013, les dates à ne pas rater !

 

Plus que quelques jours avant le début de la 8ème édition du “Jazz à Carthage by Tunisiana”, qui se déroule cette année du 4 au 14 avril 2013. Comme d’habitude, ce festival vous gratifie avec la présence de plusieurs artistes tunisiens de grand talent et de nombreux stars de renommée internationale.

Retrouvez ci-dessous les dates et les chanteurs et musiciens à ne pas rater ainsi qu’un extrait des performances des artistes, un avant-goût de ce qui vous attend durant les 10 jours de Jazz à Tunis !

jazz-carthages-artistes-201

Jeudi 4 avril 2013 – 20h30 :

Yacine Boulares : Afro Groove Trio (Tunisie) : Très actif sur la scène musicale africaine à New York, Yacine Boulares présente pour Jazz a Carthage un projet d’inspiration africaine, comme un retour aux sources du jazz. Les morceaux sont inspirés de rythmes de transe camerounais et étoffés de mélodies aux multiples couleurs.

{youtube}qBrFQqeifR4{/youtube}

Sinead O’Connor : The Crazy Bald head Tour (United Kingdom) : elle s’est fait connaître en 1990 avec “I do not want what I haven’t got” (je ne veux pas ce que je n’ai pas) et la reprise d’un titre de Prince “Nothing compares to you”, disque de platine avec lequel elle fera le tour du monde.

{youtube}iUiTQvT0W_0{/youtube}

 

Vendredi 5 avril 2013 – 20h30

Wajdi Chérif :The New York Journal – Piano Solo (Tunisie): Wajdi Cherif propose un jazz riche et énergique avec quelques touches de musiques arabes où le piano s’exprime dans de splendides mélodies bien ciselées, tout en ayant des attaches très fortes à la tradition du piano jazz dans des styles allant de Thelonious Monk jusqu’a Bill Evans, Chick Corea ou encore Keith Jarrett.

{youtube}XtD6agKiYUI{/youtube}

Mohamed Ali Kammoun : Oriental Jazz Quintet (Tunisie): Son Oriental Jazz Quintet suggère un profil sonore original et diversifié. Avec Jihed Khémiri et Helmi Neifar deux prodigieux jeunes musiciens le piano se mêle aux impétueuses percussions tunisiennes et à la vibrante basse électrique. À leurs cotés deux grands solistes : le luthiste vocaliste Hamdi Makhlouf et le joueur de nây Hichem Badrani.

{youtube}zKMW5trcKqo{/youtube}

Samedi 6 avril 2013 – 20h30 :

Imany (Comores): Avec ses accents bluesy à la Billie Hollyday, accompagnée à la guitare acoustique seule ou en full band, Imany est désormais une artiste incontournable, qu’elle chante en anglais, en français ou dans la langue de ces lointaines Comores qui continuent à marquer son univers.

{youtube}Z-IQGpn-ZFI{/youtube}

Dimanche 7 avril 2013 – 18h30 :

Wolfgang Muthspiel (Autriche) : Après avoir repris la place laissée vacante par Pat Metheny au sein du Gary Burton Quintet, il s’installe à New York de 1995 à 2002 et collabore avec de nombreux musiciens, dont Dhafer Youssef, John Patitucci ou Youssou N’Dour avant de revenir vivre à Vienne. Prix européen du Jazz en 2003, il enseigne comme professeur invité à l’Université de Bâle en Suisse depuis 2005.

{youtube}EEbgkSTMkyE{/youtube}

Electro Deluxe : France / USA : Le groupe s’est formé en 2001 avec, à la base, 5 musiciens qui restent aujourd’hui le noyau du groupe. Une forme qui n’est pas figée, comme tout ce à quoi ils touchent. Accueillis par les plus grandes scènes du jazz (Paris, Vienne, Montréal), ils ont tourné dans le monde entier y compris en Chine ou au Mexique.

{youtubejw}djUafxBbhWk{/youtubejw}

Jeudi 11 avril 2013 – 20h30

Sound Painting Project (Tunisie): Sound Painting Project est un groupe d’électro-jazz tunisien, composé de Hamza Zeramdini (guitare), Omar Ouaer (clavier, basse synthé), Youssef Soltana (batterie) et Arnaud Meunier (trompette).

{youtube}QclAOqAX97M{/youtube}

China Moses& Raphael Lemonnier : Crazy Blues Quartet (USA): Elle sort son premier single en 1996, à l’âge de 16 ans qui sera suivi l’année suivante du premier album “China” avant deux autres albums (2000 et 2004) qui feront d’elle une référence en matière de Rn’B français. Viennent ensuite quelques incursions du côté de la fusion rock/soul/hip hop, tandis qu’elle mène en parallèle une carrière d’animatrice. On la retrouve sur MCM, MTV ou encore au Grand Journal de Canal +.

{youtubejw}v10alTOVv5w{/youtubejw}

Vendredi 12 avril 2013 – 20h30 :

Peter Cincotti (USA) : A 25 ans, il remplit l’Olympia à Paris après le Carnegie Hall de New York. Trois albums étaient venus consacrer ce talent hors pair quand le public de Jazz à Carthage avait eu la chance de l’applaudir en 2010. Enchanté par le public tunisien qui le lui rend bien, il revient lui présenter les titres de son tout dernier opus “Metropolis”.

{youtubejw}63I_kPqRzSU{/youtubejw}

Samedi 13 avril 2013 – 20h30

Jeri Brown (USA) : Selon Jazz Magazine, Jeri Brown est une des cinquante meilleurs interprètes Jazz de tous les temps. Celle qui a collaboré, entre autres, avec Dizzie Gillespie, Kenny Werner ou encore David Murray, marque par une voix unique et une interprétation vibrante. Son «first Ladies of Jazz» est un show où elle présente un éventail de tubes pop et jazz.

{youtubejw}-R_du872iiE{/youtubejw}

Salsa Ilegal (Colombia): Salsa Ilegal est un groupe sans nationalité, sans frontière avec des histoires différentes à raconter. La formation multiplie les styles : Cumbia, salsa, merengue, cha cha, et salsaton … Leur salsa se caractérise par l’apport d’instruments traditionnels andins comme la zampoñas, la kenas ou le chanrango et se différencie en cela de la salsa traditionnelle.

{youtube}nXKQhoGevn0{/youtube}

Dimanche 14 avril 2013 – 18h30

Aczent feat. Yasmine Azaiez, Cory Pesaturo, Abdelkader Ibn Haj Kacem (Tunisie / USA): Pour Jazz à Carthage, la violoniste Yasmine Azaiez s’entoure de musiciens hors pair : l’accordéoniste américain Cory Pesaturo quatre fois champion du monde d’accordéon et invité à se produire à la maison blanche devant Bill Clinton par deux fois, et le percussionniste tunisien Mohamed Abdelkader, bien connu de la scène nationale et internationale.

Ce concert, déjà présenté à Rennes, au Québec, à San Francisco et à Boston entre autres, est programmé cette année dans diverses villes des Etats-Unis, dont Los Angeles.

{youtube}wSoanGJgfgk{/youtube}

Pour plus d’informations, consultez le site officiel de l’évènement : www.jazzacarthage.com

Sara Tanit

Lire aussi :

Jazzophiles préparez-vous, Jazz à Carthage by Tunisiana is back!

Jazz à Carthage By Tunisiana 2012 : Le bilan
 

Print Friendly

Plus :  A la une   Jazz à Carthage   Musik






  • Envoyer