Tekiano a testé la tablette Toshiba AT200

 

Hormis les téléphones et les smartphones, les tablettes tactiles font aujourd’hui partie intégrante du paysage IT tunisien, notamment après la démocratisation de l’ADSL et plus récemment de la 3G. Entre les marques de référence (Apple, Samsung, Sony), les moyens de gamme (Asus, Acer,…) et les entrées de gamme (Archos, Everpad, T216…), il faut dire qu’il n’y a que l’embarras du choix. Parmi tous ces constructeurs, Toshiba fait sans doute office de novice, vu qu’il est généralement apprécié pour la qualité de ses ordinateurs portables et pour ses téléviseurs à écran plat.

at200-01

Le japonais propose néanmoins une gamme de tablettes pas très connues, mais dont les performances demeurent assez remarquables. Nous nous sommes procuré l’une d’entre elles, qui est d’ailleurs commercialisée en Tunisie : le modèle AT200, une tablette de 10.1 pouces plutôt orientée haut de gamme.

Que vaut-elle par rapport au reste de la concurrence? Réponse dans ce test.

Aspect général, son véritable point fort

D’emblée, le design, du plus bel effet, ne nous laisse pas indifférent. L’AT200 est agrémenté d’une magnifique coque en magnésium brossé, avec des bords arrondis et rainurés. Dotée d’une épaisseur d’à peine 7,7 mm et d’un poids plume de 535 grammes (soit moins que le dernier iPad), il faut avouer que Toshiba a fait un bon boulot.

at200-02

 

at200-03

Les différents boutons (marche/arrêt, volume et verrouillage de l’écran) sont situés sur le côté droit, en haut de l’appareil. On regrette cependant qu’ils soient en plastic et un tantinet petits, entravant quelquefois leur réactivité.

Quant à l’arrière du terminal, il est estampillé du logo de la firme (à gauche) et de Google à droite.

La prise en main, excellente pour une 10 pouces, offre également une agréable sensation au toucher. Bref, est bien loin de l’effet plastoc que l’on ressent généralement sur les tablettes tactiles.

Ecran et interface utilisateur

On a ici affaire à un écran IPS de 10.1 pouces (1280 × 800 pixels) dont le rendu des couleurs est assez fidèle. Il en va de même pour le contraste des noirs, la luminosité et la saturation. Qu’il s’agisse de naviguer sur le web, visionner des images ou vidéo, lires des e-book ou jouer aux jeux vidéo, tout est parfaitement net. Bien que la qualité se situe au dessous de l’écran Rétina de l’iPad, cette perception est à peine ressentie.

at200-04

at200-05

Concernant le clavier tactile natif, il est on ne peut plus correct et offre même l’option swipe (glissement des doigts sur les chiffres et les lettres pour une écriture plus intuitive).

L’interface utilisateur est également simple : on est bien loin des HTC Sense et autres TouchWizz de Samsung. On se retrouve avec un simple menu de déverrouillage écran et quelques wigets par défaut. Il faudra donc se réorienter vers des applications spécialisées pour obtenir votre propre touche perso.

L’appareil photo, assez bon

Cette tablette est équipée de deux appareils photos : une de 2 mpx à l’avant et de 5 mpx à l’arrière avec flash intégré. Leur rendu, comme vous pouvez le constater plus bas, sont des plus corrects pour ce type d’appareil, hormis quelques granulés lors de faibles éclairages (comme la plupart des caméras d’ailleurs).

at200-06

Notons par ailleurs, que depuis la dernière mise à jour vers la version Android 4.0 Ice Cream Sandwich (elle était auparavant sous Honeycomb) la caméra arrière s’est légèrement améliorée et offre des photos avec des contrastes plus harmonieux.

at200-07

Interieur

at200-08

Exterieur

Processeur et moteur graphique

L’AT200 est bâtie autour d’une Processeur dual-core Cortex A9 de 1.2Ghz et du processeur graphique PowerVR SGX540. Elle bénéficie en outre de 1 Go de mémoire ram en DDR2 et de 16 Go de mémoire interne extensible via un port flash mico SD.

at200-09

Bien loin des performances de l’architecture graphique Nvidia Tegra3, cette tablette n’est pas trop taillée pour les jeux vidéo gourmands (elle laisse entrevoir quelques saccades de temps à autre). Mieux vaut donc se limiter à des titres du genre Angry Birds ou Fruit Ninja. Sinon, l’appareil remplit parfaitement son rôle pour le multimédia et le web (navigation, Facebook, vidéo…).

at200-10

De plus, en utilisation intensive, on ressent une certaine surchauffe (située à l’arrière sur le côté gauche) de l’appareil, ce qui pourrait occasionner une certaine gêne. Toshiba est donc amené à revoir la répartition de ses différents composants et leur système d’aération, qui gagnerait à être un peu plus harmonieux…

D’ailleurs, les tests Quadrant (1352 points) et Antutu Benchmark (3105 points) positionnent cette tablette largement en dessous de la concurrence actuelle qui bénéficie des processeurs graphiques Tegra3, Qualcom S4 ou encore Exynos 4.

Equipement général et autonomie

L’AT200 est équipée de modules de bases (Wifi, bluetooth, GPS, gyroscope, accéléromètre, boussole) et d’une connectique variée : microUSB, microHDMI, microSD et port jack 3.5 mm pour le rechargement. Toutefois, on remarque que ce dernier, placé en bas de la tablette, a tendance à se déboiter au moindre mouvement.

at200-11

Le rendu sonore, propulsé par deux baffles symétrique situées de par et d’autre de l’appareil (en bas), offre une qualité assez remarquable pour les vidéos et films. Seul bémol constaté : les conversations en mode visio (Skype, etc.) sont presque inaudibles (un peu plus d’aigus peut-être?).

at200-12

Concernant l’autonomie de la batterie (4000 mAh), Toshiba promet sur le papier 8h de navigation internet, 8h de vidéo, 23h en mode Eco (Ecran éteint, système allumé), 13h de musique et 120h en veille (écran éteint, système éteint). Des chiffres qui peuvent bien entendu varier selon l’utilisateur qui peut basculer d’une utilisation à une autre. Toutefois, en utilisation internet, nous sommes arrivés à 5h seulement (avec le système Honeycomb, en attendant de revérifier sous ICS 4.0).

On regrette cependant l’absence d’équipement de base fournis avec cette tablette livrée ici qu’avec le strict minimum : un chargeur prise jack uniquement !

Pas de câble de branchement mico-usb/usb, ni de film de protection pour l’écran et encore moins des écouteurs….

En résumé

La Toshiba AT200 offre un excellent compromis pour les utilisateurs nomades qui ne désirent pas s’encombrer. En effet, il s’agit probablement de l’une des plus légères, plus fines (et plus jolies) tablettes jamais conçues à ce jour. Bien que sa configuration ne soit pas «parfaite», elle convient parfaitement à une utilisation multimédia et internet «basiques».

L’AT200 de Toshiba est proposée à 699 dinars TTC chez Scoop Informatique.

Les plus :

Design et poids plume

Bonne prise en main

Ecran lumineux et navigation agréable

Appareils photos corrects

Les moins :

Manque de réactivité en utilisation intensive

Surchauffe du côté gauche arrière

Manque d’équipements

Prix un peu élevé.

 

A lire :

Mobile World Congress 2013 : Tekiano teste le Samsung Galaxy Note 8.0

Tunisie : Tekiano a testé la tablette tactile Everpad

Tekiano teste la première tablette tactile tunisienne

Samy Ben Naceur

Print Friendly

Plus :  A la une   Matos   Mobile World Congress






  • Envoyer