ATI, ex-organe de la censure, ouvre ses portes aux pirates et rappeurs en marge du Freedom Online Conference

 

En marge de l’évènement Freedom Online qui se déroule en ce moment, les 17 et 18 juin, pour la première en Tunisie et qui accueille des défenseurs de la liberté d’expression qui arrivent des quatre coins du monde, l’ATI, agence tunisienne de l’Internet, organe de censure durant la période de Ben Ali, a ouvert ses portes pour la première fois aux personnes qu’elle a persécutées à une époque les hackers, pirates informatiques ainsi qu’à des rappeurs et des militants.

hack-1-ati

Cette rencontre intitulée «LAB 404» a été organisée sous formes de sessions de formation qui se sont déroulées dans différentes salles de l’ATI, samedi dernier dans le cadre d’un pré-évent avant l’ouverture officielle du Freedom Online Conference.

Ces séances ont réuni plusieurs hackers tunisiens avec leurs homologues venus spécialement pour l’évènement des Etats-Unis, Pays-Bas ou encore du Canada et afin d’apporter leur appui à ces jeunes qui veulent concrétiser l’instauration de la liberté d’expression sur le net en Tunisie.

A cette occasion, Moez Chakchouk, le directeur de l’ATI, a dévoilé au grand public les grandes machines qui servaient à l’époque d’instruments de censure sauvegardés dans les sous sols de l’établissement, le fameux Ammar 404 est enfin présenté.

hack-4-ati

Plusieurs blogueurs et militants tunisiens pour la liberté d’expression ont répondu présents à l’instar de Aziz Amami et Slim Amamou, mais aussi plusieurs journalistes et rappeurs comme Phénix, Klay BBJ et les rappeurs Zone 5 qui se sont installés dans le jardin annexe à l’ATI. Bien évidement, un des sujets qui a été longuement abordé fut la condamnation de Weld El 15 et la nécessité de réagir et de faire des actions concrètes en faveur de la liberté d’expression, la liberté d’expression artistique et de la chanson.

hack-3-ati

Le groupe de rappeurs Zone 5, composé de Med Big M, D-Nakazaki & Red BM, vient tout juste de sortir un clip intitulé “404 again” dans lequel ils dénoncent la censure internet. Ils se sont aussi donnés à une séance de Freestyle samedi que vous pouvez découvrir ici :

 

S.B.

Crédits photos: Abdelkrim ben Abdallah

Lire aussi :

Liberté d’expression sur le net : 3ème édition de la conférence Freedom Online en Tunisie

Conférence sur la Protection de la liberté d’expression et d’association dans les pays Nord Africains

Print Friendly

Plus :  Net   TopNews






  • Envoyer