Concert de Omar Khairat : Quand Le Maestro joue l’Egypte à Carthage

Carthage a vécu au cours de la soirée du 15 août sous le charme d’une musique magique, de compositions qui ont tracé leurs chemins pour s’imposer dans le cœur de mélomanes avertis, de mélodies qui éveillent des souvenirs d’enfance, qui font voyager l’âme et apaisent l’esprit fruits d’un travail passionné du grand Maestro égyptien Omar Khairat avec l’orchestre de l’Opéra du Caire et l’Orchestre symphonique tunisien.

De retour en Tunisie après 17 ans, le Maestro a gratifié les spectateurs venus nombreux de ces plus belles compositions, résultats d’une carrière de plus de 33 ans. Compositeur, pianiste, fondateur et chef d’orchestre de «groupe de Omar Khairat », il est né au Caire, et a grandi dans une famille de musiciens.

Omar Khairat précise : « Certes, je n’ai pas fait d’albums depuis sept ans, mais cela ne veut pas dire que j’étais absent de la scène musicale aussi bien en Egypte (régulièrement à la maison d’Opéra du Caire) qu’à l’étranger notamment en Europe ».

Le maestro Nayer Nagui qui a accompagné Omar Khairat dans la direction des musiciens, précise que ce concert constitue le premier pas vers la concrétisation de la convention de coopération et d’échange établie entre l’Orchestre symphonique tunisien et l’Orchestre de l’Opéra du Caire, pour une durée de trois années.

Le public a été gratifié par les plus belles compositions dont « Laylat el 9abdd 3ala Fatma », « Enta Al Mesri », « Mafia » , « Zay el Hawa »…Même ceux qui ne connaissent pas particulièrement le compositeur, ont surement entendu ces airs, pour la plupart musiques originales de films et feuilletons célèbres.

Un deuxième concert sera donné samedi 17 août 2013 au festival international de musique symphonique d’El Jem. En attendant, retrouvez ici un extrait de ce concert exceptionnel, dans lequel vous pouvez apercevoir tout le plaisir qu’ont eu ces musiciens à se produire sur scène. Quand Carthage vibre au son de la musique égyptienne.

 

Sara Tanit
Lire aussi :

La diva libanaise Majda Roumi a enflammé Carthage !

Concert Paco De Lucia : L’amphithéâtre de Carthage aux rythmes du Flamenco

 

cult_1

cult_2

cult_3

cult_4

cult_5

cult_6

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu






  • Envoyer