L’armée électronique syrienne attaque le New York Times et Twitter

Le site du New York Times était toujours en panne mercredi après avoir été visé mardi par une cyber-attaque, attribuée par des experts à des pirates syriens, ou l’armée électronique syrienne alors que Twitter avait lui aussi connu des problèmes techniques mardi.

«Notre site a été inacessible pour nos utilisateurs aux Etats-Unis pendant un certain temps mardi . Cette panne est le résultat d’une attaque extérieure sur notre nom de domaine», a indiqué à l’AFP Eileen Murphy, une porte-parole du quotidien américain. «Nous travaillons pour le remettre pleinement en service», a-t-elle ajouté.

L’armée électronique syrienne,SEA, un groupe militant sur internet en faveur du régime de Bachar al-Assad, revendique avoir visé les noms de domaine des deux sites.

L’«Armée électronique syrienne» s’est déjà illustrée ces derniers mois en piratant notamment le compte Twitter de l’agence de presse américaine Associated Press, avec un faux tweet indiquant que le président Barack Obama avait été blessé dans deux explosions à la Maison Blanche.

Le compte Twitter du service photo de l’AFP, de même que les réseaux sociaux de la BBC, d’Al Jazeera, du Financial Times ou du Guardian en ont aussi fait les frais. Sur son site internet, la SEA affirme qu’elle défend «le peuple arabe syrien» contre «les campagnes menées par les médias arabes et occidentaux».

D’après l’AFP
Lire aussi :

Des comptes Twitter du Guardian piratés par l’armée électronique syrienne

Le site « Les Observateurs » de France 24 attaqué par « l’Armée syrienne électronique»

Print Friendly

Plus :  Net   News






  • Envoyer