La justice égyptienne ordonne la fermeture de 4 chaînes télévisées dont Al Jazeera

 

 

La justice égyptienne a ordonné mardi la fermeture définitive de quatre télévisions, dont l’antenne égyptienne d’Al-Jazeera et la chaîne des Frères musulmans, la confrérie du président islamiste déchu Mohamed Morsi. Outre Al-Jazeera Mubasher Misr et Ahrar 25, le tribunal administratif du Caire a ordonné la fermeture de deux autres chaînes islamistes, Al-Quds et Al-Yarmouk.

La chaîne satellitaire qatarie Al-Jazeera a récemment évoqué une «campagne» menée contre elle, en particulier depuis que ses locaux ont été fouillés dès le 3 juillet, après qu’elle a diffusé une vidéo dans laquelle Mohamed Morsi se disait le seul président «légitime» d’Egypte juste après sa destitution par les militaires.

Dimanche, trois journalistes indépendants étrangers travaillant pour la chaîne qatarie en anglais ont été expulsés d’Egypte, tandis que les locaux d’Al-Jazeera Mubasher Misr, ont été perquisitionnés à plusieurs reprises et que du matériel a été saisi. Un correspondant d’Al-Jazeera en langue arabe, Abdallah al-Chami, et un caméraman de la station égyptienne de la chaîne satellitaire, Mohamed Badr, ont également été détenus pendant plus d’un mois, selon la chaîne.

Les autorités et les médias locaux accusaient Al-Jazeera de couvrir de façon partiale les événements sanglants qui ont suivi la destitution de Mohamed Morsi à la suite de manifestations monstres réclamant son départ. Ce reproche a d’ailleurs été étendu par les autorités à toute la presse étrangère.

D’après AFP
Print Friendly

Plus :  Matos   News






  • Envoyer