L’UNFT soutient les victimes tunisiennes du Djihad Al-niqah en Syrie

 

L’Union nationale de la femme tunisienne (UNFT) a annoncé mercredi 25 septembre la création d’une cellule d’écoute et de conseil destinée aux jeunes femmes/filles revenues de Syrie où elles ont été victimes du «Djihad al-niqah».

Des assistantes sociales, une sociologue, une psychologue et une avocate seront mises à la disposition de ces jeunes filles tunisiennes, lit-on dans un communiqué de l’organisation féminine.

«Ces jeunes filles, dont plusieurs sont enceintes, sont victimes d’une manipulation sous couvert de la religion. Elles ont été ensuite abandonnées à leur sort. Ces jeunes filles sont aujourd’hui rejetées par leurs familles et par l’ensemble de la société», explique Mme Jerbi, la président de l’UNFT à l’agence TAP.

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer