Samedi 5 Octobre 2013 « Trader la Bourse comme un Pro »

 

Trader, broker, opérateur de marché… Tous ces termes en font rêver certains. Qui ne s’est jamais imaginé dans la peau de Bud Fox ou de Gordon Gekko (les deux héros du célèbre film avec Michael Douglas, Wall Street) “jouant” avec des millions de dollars?

Après la réussite de ses trois sessions de formation précédentes en Tunisie, et suite à la demande de ceux qui n’ont pas eu l’opportunité d’y participer, l’équipe de Capitol Academy relance l’organisation d’une 4ème session toujours sous le thème “Trader la Bourse comme un Pro”.

La formation aura lieu samedi 5 octobre 2013 au CEPEX (Centre Urbain Nord), commencera à 9h et s’étalera sur la journée selon le programme suivant :

– Représentation graphique (courbe, bar chart, chandeliers japonais) .

– Chartisme (Support, résistance, canal).

– Configurations chartites (triangle, drapeaux, figure de retournement)

– Principaux indicateurs techniques (Stochastique, MACD, Bandes de Bollinger).

trader-bourse-01

Qui est le Trader?

Le trader est un personnage clé dans les institutions financières, mais son rôle est souvent moins envoûtant que ce que laisse à penser l’imaginaire populaire.

Encensé dans les périodes d’euphorie boursière par ses performances hors du commun, il est aussi mis sur le bûcher en temps de crise financière.

Le rôle du trader est relativement simple. Il doit agir directement sur les marchés financiers soit pour le compte de la société pour laquelle il travaille (banque, sociétés d’investissement) soit pour le compte de clients qui peuvent être des particuliers, des sociétés ou des investisseurs institutionnels. Il est le lien entre l’investisseur et le marché.

Le trader a pour fonction d’opérer sur les marchés financiers, et de transmettre les ordres.

Toutefois, ses clients ne le contactent pas directement. Le client donne son ordre au salesman (commercial) qui essayera d’orienter le client vers tel ou tel investissement.

La banque peut avoir tout intérêt à proposer à son client des produits spécifiques ou des introductions de titres qu’elle promeut. Une fois l’ordre fixé par le client, le salesman le transmettra à son trader qui lui, l’exécutera selon les modalités les plus adaptées aux conditions du marché.

Le rôle du trader ne se borne pas à attendre le coup de fil des salesmen. Il peut, et doit, agir en amont et prévoir ce que souhaiteront les clients. Ainsi il pourra acheter des titres dans l’attente que les salesmen arrivent à les vendre aux clients.Il se protège le plus souvent par des instruments de couverture.

Afin d’éviter une trop grande prise de risque, les traders sont suivis de très près par le back office de la banque. La position globale de leur compte, ou encore le montant de leurs ordres est suivi au fil de l’eau, et des systèmes informatiques automatiques peuvent bloquer certains ordres.

Mais le trader n’agit pas que pour le compte d’un client. Il peut aussi réaliser des opérations pour la banque elle-même.

trader-bourse-02

L’activité Salle de Marchés des banques est ainsi devenue au fil des années une des activités les plus rentables pour le secteur bancaire, mais aussi une des plus risquées. Ainsi, une maîtrise des risques insuffisante et l’activité Dépôts peut se retrouver en péril à cause de l’activité de trading.

Ceci explique en grande partie la volonté politique de scinder les deux activités. Le sauvetage des banques par les Etats a en effet été contraint par un risque trop élevé dans les activités de marchés.

Le trader intervient donc entre le salesman qui s’occupe de la “vente” aux clients et le responsable back-office qui gère en pratique l’exécution de l’ordre et la gestion des titres par la suite. Sa marge de manœuvre est celle que lui laisse son donneur d’ordres, qu’il s’agisse du client ou de son employeur.

Source : http://www.capitol-academy.com/fr/cepex3.html

A.A

A lire :

«Tounes Ta3mal », le 4 octobre à l’UTICA

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer