L’étudiante Marwa Maalawi écope de 3 mois de prison, les opérations de soutien se préparent

 

L’étudiante Marwa Maalaoui, jugée pour avoir brandi une pancarte sur laquelle étaient inscrites des insultes à l’égard de la ministère des Affaires de la femme, Sihem Badi, a été condamnée mercredi 9 octobre par la cour cantonale à 3 mois de prison.

Rappelons que la jeune fille, âgée de 20 ans, a participé à cette manifestation pour dénoncer le manque de réactivité de la ministre concernant l’affaire de la fillette violée dans un jardin d’enfants.

Marwa-Maaleoui-2013

Le père de Marwa déclare qu’ils ont fait appel de ce verdict auprès du tribunal de première instance de Tunis. De ce fait, l’étudiante est encore en état de liberté.

Les opérations de soutien commencent à s’organiser, notamment sur la toile. Le groupe Facebook “Intifathat El Qalam” (ou la révolution du crayon) appelle les personnes solidaires avec l’affaire de Marwa à manifester vendredi 11 octobre, devant le ministère de la Femme à Tunis en brandissant la même pancarte qui a causé la condamnation de Marwa.

Des associations estudiantines vont participer à cette manifestation, à l’instar de membres de l’UGET, qui ont déjà soutenu l’étudiante lors de son premier procès, ainsi que l’Union des diplômés chômeurs et des étudiants de la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis.

intifathat-al-qalam-maalaoui

Dans son appel, le groupe d’étudiants déclare que quitte à emprisonner des manifestants, autant emprisonner tout le monde ou libérer tout le monde… affaire à suivre…

 

S.B.

Lire aussi :

La ministre Sihem Badi veut emprisonner une étudiante pour une pancarte !

L’étudiante Marwa Maalawi libérée

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer