Accord de partenariat en vue d’améliorer les perspectives d’emploi des jeunes (TIC)

 

La Société Financière Internationale (IFC) (groupe de la Banque mondiale) et la Fédération Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), ont signé, mardi à Tunis, un accord de partenariat visant à améliorer les perspectives d’emploi des jeunes tunisiens. Il s’agit de la formalisation des standards dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Définir un référentiel des compétences

En vertu de cet accord, l’IFC apportera son conseil et expertise à la Fédération Nationale des TIC, relevant de l’UTICA (Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat) pour mettre en place des mécanismes de suivi et de contrôle des tendances du marché de l’emploi dans le secteur des TIC.

Il sera également question de définir un référentiel des compétences et des formations requises par les professionnels qui permettront aux écoles et universités de concevoir des programmes de formation répondant aux attentes du secteur.

Kais Sellami, le président de la Fédération, précise que ce programme constituera une opportunité pour le secteur d’autant plus que les disparités demeurent entre les formations dispensées et les besoins des entreprises tunisiennes.

«Les diplômés issus de la plupart des cursus de formation ne possèdent pas les compétences requises par ce secteur», a souligné le responsable, au cours d’une conférence de presse, tenue au siège de l’UTICA .

Des compétences en adéquation avec les besoins de l’entreprise

En outre, ce programme garantira une meilleure conformité des profils des jeunes diplômés avec la réalité du marché et partant, favorisera la croissance du secteur dont la contribution au PIB est passée de 2% à près de 7% en dix ans.

A rappeler que le partenariat entre la Fédération nationale des TIC et l’IFC s’inscrit dans le cadre du programme E4E (Education for Employment for Arab Youth).

Ce programme de l’IFC lancé, depuis janvier 2012 en Tunisie, en Egypte, en Jordanie et au Maroc, vise à améliorer l’employabilité des jeunes en mettant en adéquation leurs compétences avec les besoins des entreprises.

Tekiano avec TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer