« Ahwal » ou « Etats » : Nouveau Play de Mohamed Kouka au théâtre municipal de Tunis

 

Une première de la nouvelle pièce de théâtre «Ahwal» a été donnée, samedi dernier, au théâtre municipal de Tunis, devant une assistance assez nombreuse.

«Ahwal» ou «Etats» est un nouveau «play» écrit et mis en scène par Mohamed Kouka, par la troupe de théâtre de la ville de Tunis.

Basée sur les gestes comiques et les jeux de mots, cette pièce d’une heure raconte l’histoire d’un pays déchiré. Il s’agit d’une critique acerbe de certains fléaux de la société tunisienne.

ahwel-etat-mohamed-kouka

Le décor de la pièce se réduit à un salon, placé au centre de la scène, où quatre personnages (deux couples) établissent un dialogue pour résoudre un problème. Il s’agit d’une dispute entre deux enfants à laquelle les parents essayent de trouver un compromis.

Tantôt vide, tantôt chargé de messages et de sous-entendus, le discours tenu par ces quatre personnages nous en dit long sur les tréfonds, la personnalité et l’hypocrisie de ces protagonistes.

Incarnés par Zouhaïer Raïs, Kawthar Bardi, Ikram Azzouz et Rim Zribi, ces personnages sont à l’image de ce pays tiraillé. Ils reflètent le comportement des Tunisiens, qui n’arrivent pas à se mettre d’accord, à se réconcilier et à accepter leurs différences.

L’hypocrisie, le mensonge, l’égoïsme et l’arrivisme deviennent le moteur de la pièce Ahwal.

Toutes les catégories sociales y sont présentes : la femme intellectuelle (rôle incarné par les deux actrices Kawthar Bardi et Rim Zribi), l’homme de culture, «l’avocat» joué par Ikram Azzouz, et l’affairiste, rôle incarné par Zouhaïer Raïs. Par une gestuelle bien maitrisée et étudiée, les acteurs ont réussi à susciter le rire chez le public présent.

Chacun d’entre eux use d’un registre de langage qui lui est propre. Le texte de la pièce est chargé de messages.

Print Friendly

Plus :  Art   TopNews






  • Envoyer