Signature d’un protocole d’accord entre la Tunisie et General Electric

 

Lamine Doghri, ministre tunisien du Développement et de la Coopération internationale a signé, vendredi 8 novembre, un protocole d’accord avec General Electric (GE) afin de promouvoir la collaboration entre le conglomérat américain et les institutions des secteurs public et privé en Tunisie.

Des projets stratégiques pour la croissance et l’emploi

L’objet de ce protocole est de développer la coopération pour la mise en œuvre de projets structurants pour le pays, en ayant recours aux meilleures solutions et aux technologies de pointe.

Le PDG de GE pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et la Turquie, Nabil Habayeb, a co-signé l’accord dont l’objectif est de développer d’importants projets d’infrastructures et de renforcer la compétitivité économique du pays.

Etaient notamment présents, Jacob Walles, ambassadeur des Etats-Unis à Tunis, Sofiane Ben Tounes, PDG de GE pour l’Afrique du Nord-Est, Ridha Saidi, ministre chargé des Affaires économiques, et Noureddine Kaabi, secrétaire d’État chargé de l’Énergie et des Mines.

signature-ge-tunisie-02

Cet accord formalise l’engagement de GE en matière de développement social et économique et met également l’accent sur la promotion de l’entreprenariat, la création d’emplois et l’exportation.

Les principaux secteurs concernés sont l’énergie, la santé et les transports. L’engagement de GE en Tunisie pourra se traduire par des prises de participation financières dans les projets stratégiques pour la croissance et l’emploi, ou par des initiatives visant à la production industrielle locale et le développement des compétences.

Un groupe international déjà présent dans la région

Remerciant GE de venir en Tunisie malgré le contexte exceptionnel, M. Doghri a souligné que cet accord entre la Tunisie et un groupe aussi prestigieux que GE est «l’illustration parfaite de cette volonté politique», en se félicitant du fait qu’il s’agit «d’un partenariat emblématique avec un groupe international déjà présent dans la région et qui a démontré son potentiel à mener avec succès des projets d’infrastructure d’envergure qui stimuleront la croissance et renforceront la compétitivité économique de la Tunisie».

De son côté, Nabil Habayeb a déclaré que «nous sommes honorés d’apporter notre contribution au développement des infrastructures stratégiques pour la Tunisie, qui est l’une des économies les plus dynamiques d’une région où nous avons une longue expérience dans la fourniture technologique et de solutions de pointe dans plusieurs secteurs de croissance, dont l’aviation et l’énergie».

Pour info, GE s’est engagé depuis plus de 8 ans dans la région Moyen-Orient, Afrique du Nord et Turquie. Le groupe travaille avec les gouvernements afin de renforcer les capacités de production, les compétences, tout en fournissant les toutes dernières technologies afin de stimuler la croissance et l’attraction économique de la région.

S.B.N

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer