Cinq présidents d’universités désapprouvent la création des facultés de médecine dans les régions

 

Les présidents de 5 universités en Tunisie (Carthage, Tunis, Jendouba, La Manouba et l’Université virtuelle de Tunisie) ont qualifié, mardi, de “hâtive” la décision de créer des facultés de médecine dans les régions, et exprimé “leurs préoccupations” face “aux décisions unilatérales du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Les récentes décisions du département de l’Enseignement supérieur sont “non conformes au principe de transparence et des traditions universitaires”, précise la déclaration accusant le département de poursuivre une politique de marginalisation des présidents des universités.

Arguant du fait que les conditions ne sont pas encore réunies pour accorder aux universités leur indépendance, le département de l’Enseignement supérieur poursuit une politique de centralisation sans tenir compte des principes de transparence et de concertation”, expliquent les présidents des universités dans leur déclaration.

“Le département se refuse également à respecter les travaux en cours des commissions consultatives pour la réforme de l’enseignement supérieur”, ajoute la déclaration, qui demande au ministère de tutelle de revoir sa décision qualifiée “de pratiques irresponsables” à un moment où le pays traverse une situation délicat.

Source : TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer