Test : Que vaut l’imitation chinoise du Samsung Galaxy S4 ?

 

Nous nous sommes procurés une copie chinoise du fameux Samsung Galaxy S4. Son prix? 400 dinars, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le constructeur coréen a quelques soucis à se faire…

Disponible dans le circuit parallèle tunisien, cette imitation frise la perfection tant au niveau du soft, que des fonctionnalités. La preuve: plus d’un utilisateur ne s’est même pas rendu compte de la supercherie…

Comment reconnaître le vrai du faux? Voici quelques petits détails qui ont fini par le trahir.

Un smartphone Android 4.2.2 parfaitement fonctionnel !

Qu’on se le dise tout de suite: ce modèle fait fort, très fort même, puisqu’il intègre des fonctionnalités jamais vues pour une imitation.

galaxy-s4-faux-02

 

galaxy-s4-faux-03

galaxy-s4-faux-04

En fait, tout y est : un emballage soigné et identique à l’original, les écouteurs, le chargeur. Mais ce qui nous a le plus éberlué, c’est que l’appareil tourne sous Android 4.2.2 avec des détails imités jusqu’au bout ( Air view, Air Gesture et même la veille intelligente !).

Dans la rubrique «Paramètres/ à propos du téléphone», il est en outre identifié comme étant le modèle GT-I9500, avec tout ce qui va avec comme infos sur le kernel (noyau), le code IMEI…

Concernant l’aspect extérieur : même un expert en la matière pourrait se tromper, si ce n’est des détails à peine visibles, comme les quelques millimètres additionnels entre les rebords de l’écran ou encore l’infime différence entre l’aspect central du flash LED (légèrement désaxé pour la version chinoise) ou encore du logo Samsung situé à l’arrière de la coque, en caractères grossiers…

galaxy-s4-faux-05

galaxy-s4-faux-06

galaxy-s4-faux-073

galaxy-s4-faux-08

galaxy-s4-faux-09

L’écran, son principal point faible

L’écran est doté d’une résolution de 480 x 854 pixels avec une densité de 240 dpi. C’est d’ailleurs l’un des premiers détails qui sautent à l’oeil et qui le trahissent pour les non-initiés : son manque de luminosité et des couleurs fades par rapport au modèle original (voire photo).

galaxy-s4-faux-10

Pour ce qui est des spécifications techniques, ce faux Galaxy S4 n’est pas en reste, puisqu’il est bâti autour d’un processeur Quad Core Cortex A7 cadencé à 1 Ghz, 16 Go de mémoire interne extensible et 512 Mo de mémoire ram. Malgré une configuration qui est assez bonne (du moins par rapport à la plupart des modèles moyen-de-gamme du marché), celle-ci n’est pas du tout similaire au Galaxy S4 original.

galaxy-s4-faux-11

En effet, notre modèle de Base (le modèle GT-i9500) est équipé d’un processeur 8 cœurs (4x 1,6 Ghz+ 4x 1,2 Ghz) de type Exynos Octa 5410.

Autre détail : les 512 Mo de mémoire ram contre 2Go pour la version originale. On ressent d’ailleurs quelques saccades lors de l’utilisation et un manque de fluidité par rapport au «vrai» Samsung Galaxy S4.

Compatible 3G, il permet de naviguer aisément sur le web et s’offre même le luxe de posséder une batterie légèrement supérieure à la version originale !

Des fonctionnalités mal maîtrisées

Reste les fonctionnalités Air View et Air Gesture dont l’utilisation demeure assez aléatoire par rapport à la version originale (manque de réactivité, fonctionne même sur l’écran d’accueil alors que le modèle original ne le permet pas, etc.).

galaxy-s4-faux-12

Même avis concernant l’appareil photo qui, malgré une relative similitude du menu, n’en demeure pas moins qu’une pâle imitation de l’original. D’ailleurs, le capteur photo ne dépasse guère les 3 mégapixels et offre un rendu assez médiocre, plein de granulés.

Malgré ses quelques imperfections, il faut avouer que le niveau d’imitation est assez élevé par rapport aux modèles habituels que l’on retrouve à Moncef Bey. Les utilisateurs lambdas peuvent facilement tomber dans le panneau. Ils sont vraiment forts ces Chinois…

{youtube}GNcOgUMvewI{/youtube}

 

A lire :

Tekiano a testé le Samsung Galaxy S4 (GT-I9500)

Le Samsung GALAXY S4, le smartphone le plus écolo au monde ?

L’Exynos 5 Octa du Samsung Galaxy S4 équipera d’autres smartphones

Samy Ben Naceur

Print Friendly

Plus :  A la une   Phone






  • Envoyer