Festival international du film Dubaï 2013 : Débat sur le piratage

 

eurovisuel-progVendredi 6 décembre 2013, le tapis rouge a été déroulé à Dubaï lors de la cérémonie d’ouverture du DIFF, le Festival International du Film de Dubaï, qui a eu lieu devant un parterre de stars internationales mais aussi du Moyen-Orient.

Le festival, qui vient donc d’ouvrir ses portes, se poursuivra jusqu’au 15 décembre 2013, offrant aux adeptes du 7ème art dix jours de cinéma.

Depuis sa création en 2004, sous le thème “Bridging Cultures, ce festival s’est imposé comme une grande fête internationale, tout en continuant à servir de vitrine de choix pour le cinéma arabe et en élargissant également sa sélection pour présenter des films des pays asiatiques et africains. Il propose chaque année près de 180 films devant près de 55.000 spectateurs.

Par cette même occasion, le programme «Euromed Audiovisuel III» de l’Union européenne aborde, pour la première fois, la question du piratage et contrefaçon de films en organisant un important débat sur «Comment affronter le piratage et la contrefaçon des films dans la région arabe», et ce mercredi 11 décembre, pendant le marché du Film de Dubaï 2013.

Cette réflexion est à l’origine des énormes pertes financières que subit l’industrie cinématographique de toute la région, suite à la diffusion par des plateformes illégales d’œuvres audiovisuelles, sans avoir acquis les droits auprès des producteurs.

Un panel de conférenciers régionaux sera animé par Hakim Taousar, expert juridique d’Euromed Audiovisuel, afin d’explorer les moyens de limiter les pertes liées au piratage.

Parmi les intervenants, Samer Abdin, fondateur de la plateforme vidéo-à la-demande pour contenu arabe Istikana, Hachemi Zertal, distributeur algérien, Mohamed Layadi, distributeur marocain, Mounia Mroué, distributrice libanaise, tous membres du nouveau réseau de distributeurs de films du Sud de la Méditerranée MEDIS (soutenu par Euromed Audiovisuel III et lancé à Dubaï en 2012).

Des représentants du marché de Dubaï sont également attendus parmi les intervenants devant une audience de professionnels profondément inquiets.

A.A D’après euromedaudiovisuel.net/

Print Friendly

Plus :  Art   TopNews






  • Envoyer