Merck Serono participe aux programmes de renforcement de la pharmacovigilance en Tunisie et en Afrique

 

Près de 200 participants et experts internationaux issus de 42 pays se sont rencontrés à Rabat (Maroc), les 12 et 13 décembre 2013, lors de la tenue du 1er Congrès africain de pharmacovigilance, organisé conjointement par la Société Africaine de Pharmacovigilance et la Société Marocaine de Pharmacovigilance.

Un meilleur accès aux médicaments de qualité

Une forte délégation tunisienne a pris part aux travaux de ce congrès inédit qui vise à promouvoir l’échange d’informations et des programmes et à harmoniser la règlementation entre les pays.

Partenaire officiel de ce 1er Congrès africain de pharmacovigilance, Merck Serono, la division biopharmaceutique de Merck, s’est engagé de façon active en faveur de l’implémentation de bonnes pratiques de pharmacovigilance et a annoncé ses initiatives pour un meilleur accès aux médicaments de qualité et pour leur sécurité.

merck-serono-congres-01

«Les challenges en Afrique sont nombreux notamment lorsqu’il s’agit d’établir une harmonisation des régimes de règlementation», a précisé Paul Tanui, responsable senior des programmes sur l’harmonisation de la règlementation des médicaments en Afrique (HRMA) à l’Agence de la planification et de la coordination du NEPAD. «Relier les réseaux régionaux et harmoniser la règlementation permettra aux entreprises pharmaceutiques de se conformer plus facilement aux normes de pharmacovigilance mais aussi de renforcer le contrôle sur la sécurité du médicament», a-t-il ajouté.

Créer des partenariats en vue de fixer des normes éthiques de haut niveau

Acteurs majeurs de l’industrie pharmaceutique en Afrique, les laboratoires Merck Serono ont été invités lors de cette première édition du congrès à présenter leurs initiatives régionales. «L’accès à la santé et aux médicaments de qualité est une de nos priorités. Nous nous sommes fixés des normes éthiques de haut niveau à travers notre charte sur l’accès aux médicaments dans les pays en développement, ce qui nous a conduit à créer des partenariats et des initiatives réussies en Afrique», a indiqué Dr. Karim Bendhaou, président de Merck Serono pour l’Afrique du Nord et de l’Ouest, dont le siège est à Tunis.

merck-serono-congres-02

Parmi les initiatives réalisées en Afrique, Merck Serono a notamment présenté :

– Le programme de dons de Praziquantel qui a permis de traiter à ce jour près de 28 millions d’enfants atteints de Bilharziose en Afrique ;

– Les innovations pour lutter efficacement contre la contrefaçon de médicaments en Afrique par la mise en place de Minilabs (valises contenant des instruments d’analyses rapides) et par l’authentification des produits à l’aide d’un service GSM gratuit qui a fait ses preuves au Nigeria ;

– Le partenariat réussi avec les agences de la santé publique en Afrique du Nord qui a donné naissance à la Fédération Maghrébine de Pharmacovigilance.

La Tunisie joue un rôle essentiel en matière de pharmacovigilance

«La Tunisie a joué un rôle prépondérant dans la région en matière de pharmacovigilance. Elle a été reconnue récemment et nommée vice-présidente, en la personne du Pr. Mohamed Lakhal, Directeur Général du Centre national de pharmacovigilance en Tunisie, à la commission portant sur le projet arabe d’harmonisation de la règlementation en matière de pharmacovigilance et de bioéquivalence», a déclaré Pr. Riadh Daghfous, Chef de service de recueil et d’analyse des événements indésirables au Centre national de pharmacovigilance en Tunisie et membre de la Fédération Maghrébine de Pharmacovigilance.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer