Elle détruit sa carrière avec un Tweet raciste!

 

Si vous croyez que vos dires et postes sur les réseaux sociaux vont passer inaperçus, vous devez faire très attention. Dire le fond de sa pensée peut affecter à jamais votre vie. C’est ce qui est arrivé à une Américaine qui a vu sa carrière se détruire le temps d’un voyage en avion.

Tout a commencé avec un tweet classé raciste que justine sacco, une Américaine blonde, responsable de la communication d’un grand groupe de médias, a tweeté avant de prendre l’avion de Londres pour partir en Afrique du Sud. Un voyage long-courrier sans connexion avant lequel elle a tweeté :

«Je pars pour l’Afrique. J’espère que je ne vais pas attraper le sida. Je plaisante, je suis blanche!»

Justine-Sacco-tweet-01

A son arrivée en Afrique du Sud, l’entreprise de Justine Sacco l’a viré, son boss a déclaré que les postes de Justine n’ont rien à voir avec son ex-entreprise et les condamne, et elle est devenu le temps de son vol, 10 heures plus tard, un véritable phénomène sur le net avec des hashtags qui lui sont consacrés, tout son passé numérique a été ressorti et le réseau social tweeter s’est carrément déchaîné pour la blâmer.

Ce buzz s’est créé quand un de ses abonnés (elle en a juste 500 sur twitter) a transmis vendredi à un employé du site Buzzfeed.com ce tweet qui lui a assuré une diffusion beaucoup plus large, racontent les médias américains.

Dimanche 22 décembre, Justine Sacco a présenté ses excuses. «Des mots ne peuvent exprimer à quel point je suis désolée, et combien il est nécessaire pour moi de demander pardon aux gens d’Afrique du Sud que j’ai offensés avec un tweet inutile et indélicat», lit-on dans un communiqué, selon Variety.

Elle déclare sur son profil Facebook que «Sa vie, sa famille, son job et sa santé mentale sont complètement ruinés depuis qu’elle est descendue de son avion, et quand est ce vous monstres vous allez arrêter!».

sacco-apologize

Et sur ce même profil, plusieurs personnes ont déclaré leur solidarité avec Justine et considèrent qu’il faut être clément avec ce jeu de mots qu’elle a postés à la base pour rigoler mais qui est retourné contre elle. Cela n’empêche que plusieurs boîtes réfléchiront deux fois avant de recruter une employée avec une e-réputation aussi ruinée…

 

S.B.

Lire aussi :

Vidéo émotion : Ils sauvent une chienne abandonnée dans une décharge

Le combat des Saoudiennes pour conduire se passe aussi sur le Net !

Print Friendly

Plus :  Reseaux Sociaux   TopNews






  • Envoyer