Tunisie : Un médecin agressé… Le corps médical tunisien indigné réagit (vidéos)

 

Lors d’une manifestation organisée par des médecins et plusieurs étudiants en médecine devant le ministère de la Santé, dans le cadre de leur grève qu’ils ont entamée le 03 janvier 2014, le professeur et docteur à l’hôpital Rabta, Chokri Kaddour a été violemment agressé ce matin devant la porte principale du ministère.

Voici la vidéo de l’agression qui a scandalisé tous les manifestants:

{Facebook}354434291362837{/Facebook}

Cette agression a fait suite à plusieurs réactions. La grève, qui devrait durer du vendredi 3 janvier jusqu’au 7 janvier, est faite pour montrer l’opposition du corps médical à l’application de la loi les obligeant à travailler pendant 3 ans dans les régions intérieures.

Suite à cette agression, un appel a été lancé afin de cesser tous les examens dans toutes les facultés de médecine. Lors d’une réunion effectuée à la faculté de médecine de Tunis, le doyen de ladite faculté à appelé à la suspension de toute activité en relation avec le ministère jusqu’à ce qu’Abdellatif Mekki, actuel ministre de la Santé, s’excuse officiellement.

doyen-FMT

La Faculté de médecine de Tunis a déclaré qu’elle va cesser officiellement toute collaboration avec le ministère de la Santé publique suite à l’agression du professeur Kaddour par un agent du ministère. Il a été annoncé également que des consultations gratuites seront assurées par les hospitalo-universitaires et auront lieu à la faculté.

FMT-reunion-01

A Sfax aussi on se révolte! Voici une vidéo de la marche des manifestants médecins et étudiants en médecine devant le siège du gouvernorat de la ville:

{youtube}VE9Blz-TFck{/youtube}

Pour suivre l’actualité de la désormais «révolution des médecins tunisiens», vous pouvez suivre les hashtags suivants : #revolutionDuBistouri et #Mekki

 

S.B.

Lire aussi :

Grève des médecins universitaires vendredi 03 janvier

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer