Le Spectacle « ZIARA » au théâtre municipal de Sousse

 

ziara-mouled-2014A l’occasion du «Mouled Nabawi Charif», et sous l’égide du commissariat régional de la culture de Sousse, le théâtre municipal de Sousse accueillera la troupe «ZIARA», orchestrée par l’artiste tunisien Sami Ellejmi, avec 100 musiciens entre instrumentistes, danseurs et monchidins, à travers une évasion dans la musicalité tunisienne où règnent performances musicales, ingéniosités parolières et compositions évocatrices d’un genre propre et inspiré de l’identité arabo-musulmane, et ce dimanche 12 janvier 2014.

Au grand complet, le spectacle commencera par la récitation de la Fétiha.

ZIARA est une reconstitution de la «Ziara» qui veut dire “visite rituelle”, à partir du répertoire de quelques confréries, qui n’est présenté que rarement et par des ensembles restreints en nombre comme fut le cas de la confrérie Issaouiya, se réclamant de Sidi M’hammed Ben Issa de Meknes, connu sous le nom du sheikh al-Kamel; le sheikh parfait, et la confrérie al-Amiriyah, se réclamant de son fondateur Sidi Amir al-Mazoughi al-Qurachi.

Ces deux confréries sont présentes à travers la région du Sahel et celle de Sfax, ainsi que dans d’autres régions de Tunisie, dont Tunis, Le Kef, Tozeur et enfin en Algérie.

ZIARA essaye de dépoussiérer et mettre en exergue un patrimoine oral ancestral et un legs liturgique important. Dans son principe, «Ziara» est le fruit d’une recherche musicale méticuleuse sur les chants soufis de deux confréries, à savoir la Aîssaouia et El Aouemreya.

Dans cette œuvre, le concepteur du projet n’entend pas les restaurer dans leurs formes originelles, mais se propose d’en renouveler la lecture, d’en adapter et d’en recomposer les notes et de les porter dans le langage contemporain.

Une conception lumière, basée sur la technique de l’ombre chinoise et du jeu des silhouettes, des corps qui avancent et reculent, comme s’ils étaient poussés par des ressorts invisibles; des mouvements saccadés, des chevelures flottant au vent.

C’est l’ambiance d’une cérémonie religieuse où chacun vient raviver sa foi à ce foyer incandescent, et puiser dans la communauté d’idées et de sentiments un nouvel aliment à son enthousiasme.

A.A

Print Friendly

Plus :  Musik   TopNews






  • Envoyer