Corée du Nord : L’oncle de Kim Jong-un dévoré par 120 chiens affamés?

 

Si les exécutions en Corée du Nord sont régulières, celle-ci dépasse les limites de l’imaginable. En décembre, le quotidien hongkongais Wenweipo a rapporté que Jang Song-taek, l’oncle de Kim Jong-un, âgé de 67 ans, aurait été dévoré par une horde de 120 chiens affamés. Presque un mois plus tard, la même information a été reprise par le quotidien anglophone singapourien Straits Times; elle a été ensuite rapidement relayée par les médias occidentaux.

Une bataille d’experts et de commentateurs commence à peine. Un historien blogueur sur le site du Telegraph la qualifie même «d’un peu James Bond, d’un peu aquarium à requins dans un bunker souterrain». Une centaine de chiens là où une douzaine aurait suffi, s’étonne-t-il à juste titre. Kim Jong-un avait bien traité son oncle de «saleté» dans son discours de nouvel an. Mais de là à imaginer un tel scénario!

coree-jang-song-01

Jang Song-taek qui, avant son limogeage, dirigeait le Parti des travailleurs de la RPDC, a été exécuté le 12 décembre suite à une décision du tribunal militaire. Il était accusé d’avoir fomenté un complot contre Kim Jong-un visant à renverser le pouvoir. Jang aurait notamment vendu des ressources minières nationales à vil prix et aurait cédé pour 50 ans «à un Etat étranger» des terrains dans la zone économique spéciale de Rason (Rajin-Sonbong), aux confins de la Russie et la Chine. La longue liste des délits incriminés à l’oncle de Kim Jong-un compte aussi le détournement de fonds et l’enrichissement personnel.

Même si, comme l’a relevé Slate.fr, elle était probablement fausse -la source originelle, le journal hongkongais Wei Wei Po, étant peu réputé pour sa fiabilité. Et voilà qu’un blogueur de Taïwan, Trevor Powell, a reconstitué la chaîne qui a abouti à la médiatisation de cette fausse nouvelle. En effet, tout est parti d’un «tweet» satirique, posté sur Weibo le 11 décembre 2013 par le compte Pyongyang Choi Seongho.

Le fond d’écran Weibo montre bien Kim Jong-un faisant des doigts d’honneur à sa population. Et le Business Insider, qui a repéré le post de Trevor Powell, a tenté une traduction par Google du message. On y retrouve l’information essentielle: Jang Song-thaek a bien été dévoré par 120 chiens affamés; la scène aurait duré une heure.

coree-jang-song-02

Beaucoup d’honneur pour un utilisateur décrit par le blog chinois Beijing Cream comme «le plus brillant satiriste de Corée du Nord», qui s’est aussi illustré par des détournements de portraits du leader nord-coréen.

Cette exécution particulièrement atroce n’a pas été confirmée par le pouvoir nord-coréen. Les médias officiels du pays, toujours prompts à alimenter la peur, n’ont également rien relaté. Ainsi pour de nombreux rédacteurs et lecteurs, cette exécution par «chiens affamés» est du domaine du probable. Mais, sans source fiable, cette mise à mort n’est que pure spéculation.

A.A D’après euronews.com

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer