Facebook disparaitra en 2017 selon des chercheurs

 

facebook-190Facebook aurait commencé sa phase de déclin, selon des chercheurs de l’université de Princeton. Cette conclusion est tirée d’une étude publiée le 17 janvier, qui applique le modèle de prolifération des épidémies aux réseaux sociaux.

Ainsi, les utilisateurs du plus célèbre des réseaux sociaux vont perdre leur intérêt pour le support lorsque leurs propres contacts vont également s’en lasser. “Les idées sont comme une épidémie: elles apparaissent, se répandent, infectent la population à son contact, et finissent par disparaître”, explique l’étude.

Les chercheurs se sont appuyés sur les requêtes faites sur Google Trends. Pour comparer, ils ont utilisé le même modèle sur MySpace. Ce réseau social s’est effectivement étiolé: lancé en 2003, il est racheté par le groupe de Rupert Murdoch en 2005 pour 580 millions de dollars, avant d’être cédé en 2011 pour seulement 35 millions de dollars.

“Facebook va subir un déclin rapide ces prochaines années, perdant 80% de sa base d’utilisateurs entre 2015 et 2017”, soulignent dans ce sens les chercheurs. Selon eux, Facebook a atteint son pic de popularité en 2012. Si leur modèle épidémiologique est correct, le ralentissement va commencer à partir de 2014 et le réseau social aura perdu 20% de sa base d’utilisateurs en décembre.

D’autant plus que les populations les plus jeunes se tournent vers d’autres réseaux sociaux : Tumblr, Twitter, mais surtout sur les applis WeChat ainsi que Snapchat…

Un problème dont Facebook a conscience. Dans son rapport annuel, le réseau social se rend à l’évidence : “Certains de [ses] utilisateurs, particulièrement les jeunes, se dirigent vers d’autres produits et services, parfois utilisés comme substituts”.

Source : Nouvel Observateur

Print Friendly

Plus :  Net   News






  • Envoyer