Daft Punk: Les grands gagants des Grammy Awards

 

Le super groupe électro français, Daft Punk, s’est mesuré dimanche soir aux poids lourds de la musique américaine lors de la 56e cérémonie des Grammy Awards, qui a notamment rendu hommage aux Beatles. Avec cinq récompenses dont celle du “meilleur album”, les Daft Punk ont brillé lors de la cérémonie et ont offert un show mémorable avec la légende vivante Stevie Wonder.

Le duo électro français a raflé les trophées les plus prestigieux des 56es Grammy Awards, en s’imposant notamment dans les catégories reines de meilleur enregistrement et meilleur album de l’année pour leur opus au succès planétaire “Random Access Memories”, un prix qu’il avait déjà décroché en 2009 pour “Alive 2007”.

daft-punk

Dûment casqués, vêtus de blanc et silencieux jusqu’au bout, les deux Français ont remporté les trophées de meilleur duo et enregistrement de l’année pour leur tube “Get Lucky” avec Pharrell Williams, et meilleur album et album dance/électro. Leurs ingénieurs du son ont également été récompensés pour leur travail sur l’album.

daftpunk1

daftpharell

Parlant au nom des “robots”, Pharrell Williams, mi-amusé mi-embarrassé par le mutisme de ses camarades, a lancé : “Je parie que la France est très fière de ces gars maintenant”.

Daft Punk a mis fin, aux Grammy Awards, à six ans de silence télévisé, en transformant la scène du Staples Center à Los Angeles en boîte disco avec le concours de Stevie Wonder. Ce dernier a entonné sur la base de “Get Lucky” les tubes “Freak out” et “Another Star”, devant un public debout.

C’était un plateau comme on en fait peu. Autant de légendes de la musique réunies au moment sur la même scène pour interpréter différents morceaux tous ensemble. Les Daft Punk, Nile Rodgers, Pharrell Williams et Stevie Wonder ont offert ce dimanche soir, l’un des plus beaux instants de la musique contemporaine, avec leur interprétation cinq étoiles de “Get Lucky”.

{youtube}pxg7pJcwyss{/youtube}

L’autre grand gagnant de la soirée est le duo rap Macklemore & Ryan Lewis, qui s’est arrogé quatre trophées : trois de rap (interprétation, chanson et album pour “The Heist”) et révélation de l’année. “Avant toute chose, je veux remercier nos fans, ceux qui nous ont permis d’être sur cette scène”, a déclaré Macklemore. “Avant que les médias s’intéressent à nous, avant qu’on parle de nous, avant que ça devienne une histoire, il y avait nos fans”.

A.A D’après tf1.fr

Print Friendly

Plus :  Musik   TopNews






  • Envoyer