Les Journées Cinématographiques de la femme

 

La Maison de la Méditerranée: Arts et culture, organise les journées cinématographiques de la femme, et ce du vendredi 7 mars au dimanche 9 mars 2014, au Centre culturel International de Hammamet.

journee-cinematographique-femme

Le programme des ces journées est le suivant :

lemonde-dinesLE MONDE D’INES

Un film de Fatma Skandrani

Durée 30 min

Synopsis:

Handicapée de naissance, Ines Racheg a survécu par miracle grâce à sa volonté et au dévouement de ses parents. Autodidacte, elle trouve dans la peinture un moyen de dépasser ses handicaps. Le portrait de cette artiste hors normes fait connaître l’univers magique de ses tableaux, tout en se référant aux circonstances particulières de son vécu.

militantes-filmMILITANTES

Un Film de Sonia Chamkhi

Durée 64 min

Synopsis:

Ce film documentaire retrace le climat des premières élections libres de la Tunisie et la mobilisation des femmes tunisiennes (candidates, militantes, personnalités de la société civile) pour prendre part à la marche démocratique de la Tunisie nouvelle, dans un esprit de continuité et d’engagement qui rend également hommage aux militantes pionnières.

DORRA BOUZID UNE TUNISIENNE UN COMBAT

Un Film de Walid Taya

Durée 52min

Synopsis:

Walid Tayaa, cinéaste de la génération qui s’est libérée de la dictature, a tourné l’œil de sa caméra vers la militante, témoin et actrice du passage de la colonisation à l’indépendance.

Résultat, les 54 minutes consacrées à un parcours aussi riche que singulier prennent valeur de symbole au moment où les droits et les acquis des Tunisiennes sont fragilisés.

Le témoignage de Dorra Bouzid, accompagné d’archives, remet les pendules à l’heure : la promotion de la cause féminine dans le pays n’a pas relevé de la seule volonté de Bourguiba, mais aussi de celle des femmes qui avaient accompagné la lutte nationale.

La fille spirituelle de l’écrivain Mahmoud Messadi -second époux de sa mère, Cherifa- a toujours été libre, atypique et éclectique. Les témoignages de ses proches révèlent la fougue d’une militante qui n’agit qu’avec passion.

Brillante touche-à-tout, l’auteure d’École de Tunis, ouvrage de référence sur la peinture tunisienne contemporaine, a aussi été la première femme pharmacien d’officine et sérologue de son pays.

mmoire-dune-femmeMEMOIRE D’UNE FEMME

Un Film de Lassad Oueslati

Durée 52min

Synopsis:

Dans les années 40-50 et lors de la colonisation française de la Tunisie, une femme issue d’une famille juive italienne se convertit à l’islam et se maria à l’époque au bras droit de Salah Ben Youssef, militant qui s’opposera par la suite au leader Habib Bourguiba…

La femme ESTER (qui deviendra HÉDIA) raconte son histoire via un parcours passionnant, témoin de plusieurs événement et qui s’achève par un conflit avec son fils Mohamed David Soninno qui est à la recherche continue de ses origines juives.

boxing-with-herBOXING WITH HER

Un Film de Latifa Robbana Doghri et Salem Trabelsi

Durée 72min

Synopsis:

Elles ont choisi de monter sur un ring et de se battre…pas pour se défouler mais pour arracher des titres et pourquoi pas une Médaille Olympique qui les sortirait de leur condition très modeste! Wided Younsi (championne d’Afrique 2010), Rym Jouini (vice-championne du monde 2010), Houda et Marwa Rahali (championnes de Tunisie de 2008 à 2010). Pourquoi ont-elles choisi de boxer? Quel regard la société arabo-musulmane pose-t-elle sur ces femmes pugilistes? Comment ces battantes voient-elles leur avenir dans une société machiste qui ne jure que par le mariage? Elles ont baissé leur garde le temps d’une confession!

maisondangela-01LA MAISON D’ANGELA

Réalisation : Olfa Chakroun

Idée de : Dionigi Albera

Image : Amin Messadi et Sofiene El Fani

Montage : Ines Cherif

Etalonnage : Farouk Cherif

Prise de son : Nizar Najjar

Mixage : Ahmed Ferchichi

Musique : Dionigi Albera et Paolo Aigotti

Production : L’agence du film de Fethi Doghri

Synopsis:

A 75 ans, la vie d’Angela change. Angela va quitter définitivement la maison de son enfance. Déchirure. Souvenirs intenses et bigarrés. Aujourd’hui on démolit la vieille Goulette au rythme d’instants suspendus et d’attente.

A.A D’après communiqué

Print Friendly

Plus :  Art   TopNews






  • Envoyer