Vidéo : interview complète de Mehdi Jomaa

 

mehdi-jomaa-interviewLe chef du gouvernement tunisien, Mehdi Jomaa, a accordé dans la soirée du lundi 03 mars 2014 une interview aux chaînes Nessma Tv et la Nationale 1 au cours de laquelle il a mis en exergue la situation économique, politique et sécuritaire, et cela en faisant part de ses craintes aux téléspectateurs en précisant que le challenge que le gouvernement doit relever est loin de tout repos.

«Une situation économique difficile qui risque de s’aggraver si des mesures d’urgence ne sont pas prises», précise-t-il.

Retrouvez l’intégrale de son intervention dans la vidéo qui suit :

{youtube}M1ViQo6Irn8{/youtube}

Les principales déclarations de Mehdi Jomâa sont :

* Le gouvernement est venu par la légitimité électorale, grâce à la confiance placée en lui par l’ANC et par la légitimité consensuelle. Nous nous en tenons aux deux à la fois.

* Le gouvernement garde la même distance vis-à-vis de tout le monde et il compte réviser les nominations en relation avec les élections.

* Le gouvernement s’engage à respecter la feuille de route.

* Le gouvernement est indépendant et dispose de compétences. Il assumera sa responsabilité dans la prise de décision.

* Le meilleur climat pour la réussite du gouvernement est la cohésion autour de lui.

* La présence sur terrain et l’assiduité constituent la méthode de travail du gouvernement.

* La situation sécuritaire est en voie d’amélioration et nous œuvrons pour la modernisation des équipements.

* Il y a eu de grandes menaces de renversement de l’Etat.

* Les Tunisiens demeurant en Syrie constituent un vrai danger pour la Tunisie.

* Les associations qui violent la loi sont sanctionnées par la loi.

* Nous disposons d’un programme clair pour la reprise du contrôle des mosquées selon un plan clairement établi.

* La situation économique dans le pays s’avère plus difficile que je ne le croyais.

* Une caisse de souscription interne sera créée et le gouvernement sera le premier contribuable.

* La situation financière est difficile et notre devoir est de sauver les institutions publiques à travers leur restructuration.

* Le nombre de projets en cours de réalisation dans les régions est de 250 et les nouveaux gouverneurs sont engagés à assurer le suivi de ces projets et leur avancement.

* Nous encouragerons la création d’emplois grâce à l’initiative privée et à l’encouragement des petites et moyennes entreprises à travers l’octroi des crédits et l’incitation à l’investissement.

* Nous ferons de larges contacts pour attirer prochainement les investissements.

* Nous entretenons de bonnes relations avec l’Algérie et le Maroc et nous coordonnons parfaitement ces relations.

* Nous nions l’existence d’une base militaire américaine dans le sud tunisien et certains font la relation entre le dialogue stratégique et la présence militaire.

* Mes prochaines visites dans les pays du Golfe arabe, à l’Union européenne et aux Etats-Unis d’Amérique seront consacrées à la recherche de ressources supplémentaires.

Tekiano

Lire aussi :

Les comptes officiels du chef du gouvernement tunisien sur les réseaux sociaux

Print Friendly

Plus :  Politik   TopNews






  • Envoyer