British Council encourage les jeunes à participer aux débats socio-politiques

 

arab-thevoice“Young Arab voices” (La voix de la jeunesse arabe) est l’un des principaux projets, lancé par British council et la fondation Anna Lindh. Il a pour but d’enraciner la culture de débat, outiller les jeunes des techniques de communication et développer le sens de la critique auprès des jeunes autour de sujets d’actualité, notamment politiques.

“L’objectif de ces projets est d’inciter les jeunes à participer aux débats socio-politiques et à maîtriser leurs techniques. Il s’agit, aussi, de les sensibiliser à l’importance de l’apprentissage de l’anglais pour trouver un emploi et profiter des opportunités qu’offre la connaissance de cette langue”, a déclaré Emna Mizouni, responsable marketing et communication au British Council.

Outre la Tunisie, le projet a, également, été lancé en Jordanie, Algérie, Libye et Maroc. “Young Arab voices” sera couronné par une compétition nationale qui aura lieu du 14 au 16 mars. Les lauréats représenteront la Tunisie dans les compétitions internationales qui seront organisées sur le thème du projet, a t-il indiqué. Dans le cadre de ce projet, 24 clubs de débat, représentant des lycéens, des universitaires et des associations ont été formés ainsi que 96 jeunes débatteurs seront présents pour représenter 18 gouvernorats.

“Khalini Nekhtar” (laissez moi choisir) est un programme d’accompagnement et d’orientation destiné aux lycéens dans 10 régions, dont Bizerte, Nabeul, Sousse, Sidi Bouzid, Gafsa, Kasserine et Tozeur.

Un forum se tiendra dans ce cadre le 21 mars en partenariat avec des associations et des entreprises sur l’accès à l’emploi. Un autre projet ayant pour slogan “l’enfant citoyen”, a démarré en 2011 à Mahdia et sera généralisé à travers les régions. Il s’agit d’inciter les enfants à prendre part à la vie publique, en interprétant les rôles d’hommes politiques.

Tekiano avec TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer