Tunisie : 7ans de prison pour les policiers violeurs de « Meriem » : un verdict clément

 

viol-prison-140Les deux policiers, accusés du viol de la jeune fille surnommée Meriem, en septembre 2012, Walid Ben Mouldi Feriani et Mohamed Chawki Ben Ammar écoperont de 7 ans de prison, en vertu de l’article 227 du code pénal.

Cette décision a été prise par la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, lundi 31 mars 2014, qui a confirmé l’inculpation des trois agents sécuritaires accusés du viol d’une jeune fille dans la Banlieue nord de Tunis.

Une dizaine de manifestants étaient présents devant le tribunal, dont Amina Sboui, ancien membre des Femens, qui sont venus lui témoigner leur soutien. La victime avait édité en avril 2013 un livre «Coupable d’avoir été violée» dans lequel elle raconte son calvaire.

Le tribunal a également condamné à deux ans de prison l’agent Mohamed Sassi Barhoumi avec une amende de 20 mille dinars, en le privant de son droit à la fonction publique pour corruption, selon le porte-parole du ministère public, Sofiene Selliti souligne la TAP.

Me Radhia Nasraoui, une des avocates de Meriem, s’est dite lundi soir «très déçue» par le verdict et a jugé qu’il était trop «clément».

Tekiano

Lire aussi :

Tunisie : Mobilisation en soutien à la fille violée par les flics

Sortie du livre « Coupable d’avoir été violée » jeudi 25 avril

Tunisie : Le Président de la République présente “les excuses de l’Etat” à la jeune femme violée par deux policiers

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer