Behe Ben Cheikh : Une révélation tunisienne à Jazz à Carthage 2014

 

Il s’agit là de sa toute première scène et en première partie de la star Joss Stone, munie de sa seule guitare, Behe Ben Cheikh a relevé le défi de se produire devant un public qui ne le connaissait pas et qui l’a découvert et apprécié à la fin de sa prestation au point de lui valoir un standing ovation.

Ce qui caractérise Behe Ben Cheikh, c’est sa passion pour la musique qu’il arrive à communiquer facilement, d’une manière fluide. Tout seul sur scène, il a réussi à la remplir tant il s’est produit généreusement en reprenant les tubes les plus populaires du moment et des désormais classiques de la musique rock, pop et soul.

behe-2-jazz-2014

Le public a su répondre à cette générosité et s’est levé pour danser et chanter sur de grands tubes agréablement repris, à l’instar de «Unintended» de Muse, «You make me feel» de Mickael Jackson, «Creep» de Radiohead, «Fromidable» de Stromae, ou «I’m yours» de Jason Marz.

Un pari gagné pour ce jeune talent venu de Sousse dont les «envolées féroces» ont été particulièrement appréciées par le critique de Jazz international Michel Delorme: «Behe est inclassable, il ne ressemble à personne. Qualité rare. Il me fait penser à un Bruce Springsteen acoustique», écrit-il. Un beau compliment!

En espérant le voir bientôt gratter ses propres morceaux et pourquoi pas organiser ses propres tournées, retrouvez quelques extraits de sa performance qui s’est déroulée samedi 12 avril dans le cadre de la 9ème édition de Jazz à Carthage dans la vidéo qui suit :

Sara Tanit

Crédit photos: Mehdi Hrz

Lire aussi :

Joss Stone : La diva anglaise aux pieds nus à Jazz à Carthage 2014

Print Friendly

Plus :  3- Dossiers   A la une   Jazz à Carthage   Musik






  • Envoyer