Tunisie : Une nouvelle police de propreté et de l’environnement

 

Un corps de police municipale sera déployé par le ministère de l’Intérieur pour surveiller et faire respecter les règles de propreté et de protection de l’environnement sur tout le territoire national, rapporte le ministère de l’Equipement, de l’Aménagement du territoire et du Développement durable.

Ce plan d’action créé par le gouvernement vient réagir à une détérioration, sans précédent, de l’état de l’environnement en Tunisie et à un dysfonctionnement du système de gestion des déchets, dont les résultats ont été catastrophiques sur la qualité de vie des citoyens et sur le paysage urbain, défiguré par la propagation des déchets et des polluants en tous genres.

Cette action a été élaborée en collaboration avec les ministères concernés (Intérieur, Tourisme, Santé, Agriculture, Industrie) et approuvé par le conseil des ministres dans sa réunion du 5 mars 2014, prévoyant, entre autres, des interventions, l’accroissement de la capacité de traitement des déchets solides (ménagers et industriels), à travers la réouverture des décharges fermées, la mise en fonctionnement de celles déjà construites et l’accélération et l’achèvement de celles en cours de construction.

Selon le ministère de l’Equipement, ce plan comporte 50 actions concrètes couvrant tous les aspects de propreté. Des mesures sont déjà en cours de mise en œuvre, a indiqué le département dans un communiqué, citant parmi lesquelles, la résolution des problèmes sociaux, le traitement des litiges fonciers pour quelques décharges et centres de transfert, la résolution des problèmes contractuels et l’indemnisation des entreprises de gestion des décharges.

Côté sensibilisation, l’action prévue par le gouvernement envisage un plan de communication qui sera mis en œuvre en collaboration avec la société civile et s’appuiera sur les moyens de communication “les plus appropriés”.

Tekiano avec TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer