Cannes 2014 : La Tunisie «Terre de tournage»

 

Le pavillon tunisien portant le numéro 108, logé entre deux drapeaux de l’Algérie et le Maroc, est le théâtre, depuis hier et jusqu’à aujourd’hui, de grandes rencontres d’échanges et de contacts portés par une véritable volonté de booster la destination Tunisie, terre de tournage.

En effet, la Tunisie terre de tournage “ne doit pas et n’est pas un simple slogan d’une présence passagère d’une dizaine de jours à la 67ème édition du festival de Cannes”, a lancé Mourad Sakli, ministre de la Culture, dans une déclaration à l’agence TAP à Cannes.

Le ministre de la Culture a déclaré que l’objectif cette année, à travers le lancement de cette opération, est d’œuvrer ensemble en vue de mettre en place une stratégie bien structurée et une campagne de sensibilisation. Il s’agit de nouer des contacts et d’en tisser d’autres avec les cinéastes, producteurs et professionnels amis et futurs amis, a-t-il encore précisé.

Pour inviter des producteurs potentiels et les convaincre de venir ou de revenir tourner en Tunisie, a-t-il dit, il est aussi important de leur expliquer les facilités mises en place, notamment en matière de fiscalité, et de souplesse des procédures de tournage, faisant remarquer que le guichet unique chargé de simplifier les formalités a réalisé une très grande avancée dans ce sens.

Le problème qui a été soulevé demeure “un problème de concurrence”, a-t-il expliqué. Sur ce point, “et si on part de l’idée que le festival de Cannes c’est du business, il est important aujourd’hui d’être concurrentiels pour promouvoir la notion de ciné-tourisme: comment faire découvrir un pays à travers ses films, non seulement ses productions locales mais aussi les co-productions ou les productions étrangères tournées en Tunisie. Le deuxième facteur qui s’impose c’est la sécurité.

Dans ce sens, les ministères de la culture et du tourisme, réfléchissent actuellement sur toute une stratégie qui repose sur plusieurs supports à savoir l’événementiel et l’exploitation du patrimoine immatériel et matériel, a-t-il encore annoncé.

D’ailleurs, a-t-il rappelé, les “Dunes électroniques de Nefta”, organisées au mois de février dernier, n’ont pas été faites sur un site choisi au hasard. Le choix a été porté sur Ong Jmel, là où a été tournée la célèbre saga-fiction «La guerre des étoiles» pour rappeler, justement, ces paysages pittoresques qui ont fait le bonheur de toute l’équipe du réalisateur de renommée internationale.

On mise aujourd’hui sur ce lieu sachant qu’outre ce film de George Lucas, beaucoup d’autres tournés en Tunisie ont été classés des films à grand succès dans le box-office mondial. Il suffit que de grands producteurs reviennent pour filmer une grande production américaine, pour que d’autres le suivent.

 

D’après la TAP

Lire aussi :

« Timbuktu » : Le seul film africain de Cannes 2014 émeut et séduit

 Festival de Cannes 2014 : les Films en compétition : un seul film Maghrébin et africain en lice

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer