Azyz Amami refuse le test de dépistage du Cannabis et accepte si tous les tunisiens le font

 

“Je refuse le test et j’accepte si tous les tunisiens le font!” Cette déclaration a été émise par l’activiste et le bloggeur Azyz Amami, qui a précisé devant le juge refuser de se soumettre à un test de dépistage de cannabis, estimant que cela porterait atteinte à son intégrité.

Azyz Amami et Sabri Ben mlouka passent le vendredi 23 mai devant le juge concernant l’affaire les accusant de détention et consommation de Cannabis. Plusieurs partisans des deux détenus se sont rassemblés devant le palais de justice afin d’exprimer leur soutien et condamner l’utilisation abusive de la loi 52 relative à la consommation des stupéfiants.

free-aziz-sabri-052014

« Je ne détenais pas de matière stupéfiante, je n’avais rien du tout. J’ai été arrêté et agressé par les policiers » a dit Azyz Amami au juge du tribunal de Tunis.

Le magistrat lui a demandé alors s’il accusait la police d’avoir glissé le cannabis sur lui, ce à quoi l’accusé a répondu oui monsieur.

Azyz Amami a rappelé avoir récemment accusé les agents de La Goulette, banlieue tunisoise où le blogueur a été arrêté dans la nuit du 12 au 13 mai, d’avoir incendié leur propre commissariat durant la révolution.

Sabri Ben Mlouka et Azyz Amami risquent de un à cinq ans de prison pour détention et consommation de stupéfiants. La quantité de stupéfiants saisie (sur les deux hommes) selon la police est de 0,13 gramme, a souligné l’avocat des accusés Bassem Trifi à l’AFP.

Azyz est l’otage d’un système judiciaire et sécuritaire (…) Azyz est un ennemi de la police, ils l’ont agressé, ils ont tout fabriqué, a dénoncé le père du blogueur, Khaled Amami.

Quelque 50% des personnes en détention provisoire en Tunisie et environ un tiers des condamnés ont été arrêtés en lien avec des affaires de stupéfiants, surtout le cannabis, selon des chiffres de l’ONU.

Tekiano avec AFP

Lire aussi :

Projection du film «Wled Ammar» pour soutenir Azyz Amami et Sabri Ben Mlouka

Photos : #FreeAzyz, #Free Sabri : Mobilisation devant le tribunal de Tunis

Vidéo : Khaled Amami «Non à un Etat de policiers!»

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer