Les monuments et sites archéologiques tunisiens mis en vente ?

 

site-archeologique-2014Les agents et cadres de l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle ont observé, mardi 3 juin, selon une dépêche TAP, “un sit-in afin de protester contre la décision du ministère de tutelle de privatiser des monuments et sites archéologiques”.

“Ce mouvement de protestation intervient suite à l’annonce par le ministre de la culture de la privatisation de certains monuments et sites archéologiques sous forme d’une concession pour une durée de 25 ans, en faveur d’investisseurs privés”, a souligné Mme Allagui, secrétaire générale du syndicat de base de l’Agence qui participait au sit-in place Mohamed Ali devant le siège de l’UGTT.

Pour Leila Daami, membre du syndicat général de la culture relevant de l’UGTT les décisions sont “irréfléchies” dans la mesure où on n’a pas préparé les assises juridiques, législatives et de contrôle de ces projets. Elle a aussi relevé que cette décision coïncide avec la publication du code qui autorise les étrangers à devenir propriétaires après une résidence de trois mois en Tunisie.

En attendant une réponse de la part du ministère de la Culture, un préavis de grève a été déposé dans le secteur de la culture, du 11 au 13 juin.

Tekiano

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer