ICT4B 2014 : Le e-Gov en plein cœur des débats

 

La première édition de l’ICT4B 2014 a été inaugurée le 5 juin par Taoufik Jelassi, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’information et de la communication.

Ce forum professionnel du numérique, exclusivement dédié aux décideurs et chefs d’entreprises publiques et privées (grands comptes, PME, MPI, hommes d’affaires …), s’est déroulé les 5 et 6 juin au siège de l’UTICA.

ictb-06062014-01

Cette manifestation, organisée à l’initiative de la Fédération professionnelle des technologies de l’information et de la communication, a accueilli durant 2 jours, les grandes enseignes de TIC en Tunisie (Tunisie Télécom, Ooredoo, éditeurs de logiciels, CRM, intégrateurs des réseaux télécom, ERP, Cloud, Datacenter, Green IT…).

Plusieurs panels de discussion ont été entamés par des experts de haut rang, qui ont abordé les dernières nouveautés numériques à destination du monde économique.

Les sujets, aussi divers que variés, ont traité à la fois de la mise en œuvre de la stratégie «Tunisie Digitale 2018, l’après Korba», en passant par le e-commerce, le Real Time IT Management, le e-tourisme ou encore le domaine de la e-santé.

Le ministre a souligné lors de la première journée, «l’importance d’un tel évènement qui vise à faire du numérique un moteur de transformation socioéconomique pour les institutions et les entreprises. Il a signalé que ICT4B sera un soutien à ICT4all prévu à Hammamet du 22 au 25 septembre 2014 sur le thème “l’économie digitale et le e-Government».

nizar-bouguilla-tt-ictbDans ce contexte, nous avons rencontré au cours de la 2ème journée, Nizar Bouguilla, directeur de la planification de l’ingénierie et du déploiement de réseaux chez Tunisie Télécom, qui nous a présenté l’état des lieux de l’e-Gov en Tunisie, ainsi que la stratégie menée par l’opérateur historique afin de déployer ce service à l’ensemble des instances relevant du secteur public.

Le responsable a rappelé la nécessité «de mettre en place un réseau à la fois privé et sécurisé pour l’ensemble des collectivités locales, ainsi que de l’importance du déploiement d’une infrastructure de sécurité qui puisse apporter un accès 100% transparent aux informations numériques».

Par ailleurs, Mr Bouguilla a estimé que l’accès à ces données devait impérativement reposer sur la de migration de l’ensemble des applications vers une architecture Cloud Computing. Il a précisé sur ce point : «Tunisie Télécom est un partenaire universel en Tunisie, capable de mener à terme tous ces projets e-Gov, en amenant le réseau et le service en ligne dans toutes les communes du pays. Le Cloud nous permet une agilité dans la mise en place de ce service et une démocratisation des données. Il s’agit d’un facteur important de l’aménagement du territoire, l’idéal étant de créer un projet national de Cloud qui doit partir d’une réflexion collective en Tunisie d’ici les 5 prochaines années. »

S.B.N

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer