Une jeune réalisatrice tunisienne lauréate du Prix du Public du concours de courts-métrages MADE in MED

 

doria-achour-realisatriceLa jeune tunisienne Doria Achour réalisatrice du court-métrage “Laisse-moi finir” a remporté le Prix du Public du concours de courts-métrages MADE in MED.

“MADE in MED” est un concours organisé par le programme Euromed Audiovisuel pour les jeunes cinéastes de la région sud-méditerranéenne. Cette année, 150 courts-métrages étaient en lice du 28 avril au 28 mai pour collecter les votes du public internaute.

Le prix du public remporté par la jeune réalisatrice tunisienne “consiste en une aide à la visibilité du court métrage sur le site Internet d’Euromed Audiovisuel et une aide à la participation à des festivals de films partenaires”, lit-on sur le site de cette organisation.

Laisse-moi finir” a réuni 370 votes d’internautes sur plus de 1.400 pour les 12 finalistes du concours. C’est l’histoire d’une jeune femme qui ne croit plus en l’engagement, qu’il soit amoureux ou politique dans un contexte de “schizophrénie post-révolutionnaire».

Voici la bande annonce du film :

“J’ai voulu pointer cette schizophrénie post-révolutionnaire dans laquelle le pays a été profondément plongé, les discours convenus et “bien-pensant” des sociétés bourgeoises, la nouvelle forme et place qu’a pris la religion”, explique Doria Achour.

La jeune réalisatrice Doria Achour est une jeune comédienne de vingt-trois ans d’origines russo-tunisienne. Elle commence le cinéma à l’âge de neuf ans avec le rôle de Nina, fille de Sergi Lopez et Sylvie Testud (Les Femmes ou les enfants d’abord… de Manuel Poirier )

En 2014, elle interprète le personnage de Stéphanie (rôle principal) dans Papa Was Not a Rolling Stone, le premier long-métrage de Sylvie Ohayon adapté de son roman éponyme. (Avec Aure Atika, Marc Lavoine, Sylvie Testud..).

 

Tekiano avec TAP

Lire aussi :

Une Tunisienne reçoit le prix du meilleur designer de talent “Africa designer award”

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer