Le très haut débit, pilier du développement durable en Tunisie et en Afrique

 

Une journée d’étude tenue mercredi à Tunis sous le thème «Le très haut débit, pilier du développement durable en Tunisie et en Afrique» a permit de clarifier la stratégie de mise en œuvre d’un plan du très haut débit (MERSTIC), accélérer la mise en place des cadres juridiques et encourager l’innovation dans ce domaine.

Les participants ont souligné l’importance de la révision de la carte de Tunisie du très haut débit et sa démocratisation, en particulier dans les régions les plus défavorisées, ainsi que le partage équilibré de l’infrastructure existante entre les différents opérateurs.

L’accent a également été mis sur l’utilité du lancement d’un programme national MOOC (Massiv open online courses), de la généralisation du «e-tasrih» (télé déclaration fiscale) et du respect du droit d’auteur pour le contenu numérique. En outre, ils ont insisté sur la nécessité d’entamer une réflexion sur le marché africain du très haut débit et ses spécificités afin d’élaborer des business plan adéquats.

Clôturant les travaux des cette journée, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’information et de la communication, Taoufik Jelassi, a précisé que le déploiement du très haut débit n’est pas une affaire d’un ou de deux ans, mais «un travail à long terme qu’il faut entamer dès maintenant».

Relevant l’importance du marché africain qu’il a qualifié de «très ambitieux», le ministre a insisté sur la nécessité de développer la coopération avec ce marché et exploiter les grandes opportunités d’investissement qu’il présente pour l’économie tunisienne et pour les investisseurs dans les différents domaines d’activité à savoir l’enseignement supérieur, les TIC, la santé, l’infrastructure etc…

D’autre part, le ministre a annoncé la création d’une cellule au sein de son département qui s’emploiera à vulgariser la notion de «Tunisie Digital» et la culture numérique et de développer le contenu très haut débit.

Il est à signaler que le très haut débit couvre uniquement 28 % du territoire tunisien.

Tekiano avec TAP

Print Friendly

Plus :  Net   TopNews






  • Envoyer