Black out Tunisie : La cause est une panne technique au niveau du réseau de la STEG au Sahel

 

La coupure d’électricité survenue dans l’après-midi du dimanche 31 août 2014 ne serait pas due à une panne au niveau de la centrale électrique de Ghannouch de Gabès dans le sud de la Tunisie mais à une autre panne au niveau du réseau de transport d’électricité dans la région du Sahel, a indiqué lundi, à l’agence TAP, Nejib Helal, directeur général adjoint à la STEG (Société tunisienne de l’électricité et du gaz”.

Suite à cet incident, le chef du gouvernement a ordonné la création d’une commission d’enquête sous l’égide du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines pour identifier les causes de cette panne, a ajouté le responsable.

La commission, qui regroupe des experts de la STEG et du ministère de l’Industrie, devra établir, au bout de 48 heures un premier rapport sur la panne et un deuxième rapport détaillé, dans une semaine.

D’après M. Helal, le réseau national de transport de l’électricité en Tunisie, qui s’étend sur 6 mille kilomètres, est interconnecté, “ce qui fait que toute panne au niveau des sous-réseaux affecte l’ensemble du réseau de la STEG et engendre, par conséquent, une coupure généralisée du courant”.

M. Helal a rappelé, par ailleurs, que les équipes techniques de la STEG ont procédé, un quart d’heure après la coupure du courant, soit à 17h30, au rétablissement du courant électrique, dans plusieurs régions du pays. Le courant a été rétabli à 20h30 dimanche.

Il a nié, par la même occasion, les informations véhiculées expliquant la coupure par des actes de vandalisme ou la mise à exécution d’une menace de coupure de l’électricité exprimée auparavant par des parties syndicales (Fédération générale de l’électricité – UGTT).

Ce genre de pannes peut survenir même dans les pays développés”, a tempéré le responsable de la STEG, appelant les citoyens à être compréhensifs.

D’après ses dires, la Tunisie avait vécu un incident pareil le 30 juin 2002. A cette date, la coupure généralisée d’électricité avait coïncidé avec la finale de la coupe du monde de football.

Tekiano avec TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer