Tunisie : les hôpitaux et établissements de santé publics en grève les 11 et 12 septembre

 

La fédération générale de la santé, relevant de l’Union Générale Tunisienne du travail (UGTT) a souligné, mardi, que tous les établissements publics de santé à travers la Tunisie seront en grève les 11 et 12 septembre 2014.

La grève sera observée par le personnel médical et administratif dans tous les établissements de santé publique à l’exception des services d’urgence et de quelques services internes.

Lors d’une rencontre avec la presse tenue au siège de l’UGTT à Tunis, Othman Jallouli, secrétaire général de la fédération a indiqué que la grève a été décidée en raison de l’atermoiement du ministère de tutelle dans la satisfaction des revendications syndicales.

Le responsable syndical a fait remarquer que la grève sera suivie par d’autres mouvements de protestation si les revendications du syndicat demeurent insatisfaites. Il a fait savoir que la fédération revendique, notamment, la promotion et la mise à niveau du secteur de la santé publique en Tunisie dont le niveau des prestations, a-t-il dit, s’est détérioré au cours des dernières années. Il a estimé que les gouvernements qui se sont succédé après la révolution y compris le gouvernement actuel n’ont pas réussi à améliorer le rendement du secteur de la santé publique.

Il a qualifié d’inadmissible l’appel du gouvernement au ministère de la santé, dans le cadre de sa politique d’austérité, de réduire les budgets de certains établissements de santé.

Il a indiqué que l’élaboration du budget du ministère de la santé pour l’exercice 2015 se déroule derrière des portes closes sans la participation de la partie syndicale et des parties concernées Parmi les autres revendications inscrites dans le préavis de grève de la fédération, figure, notamment, la généralisation des dispositions de l’article 2 de la loi de la fonction publique à l’ensemble du personnel du secteur de la santé.

La fédération revendique aussi l’attribution d’une prime spécifique au personnel, la révision de la grille salariale pour les dimanches et les jours fériés, la reconnaissance de la pénibilité au travail dans le secteur de la santé et la généralisation de l’action sociale.

Source: TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer