Sommet international de l’innovation : «La nécessité de capitaliser le savoir-faire des 240-000 chômeurs universitaires»

 

Taoufik Jelassi, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des TIC, a inauguré, le 19 septembre, à la Médina de Hammamet, le 1er Sommet international de l’innovation. La première partie de cet événement, d’ampleur internationale, était dédiée à l’innovation dans le secteur des TIC et à l’investissement.

«On a aujourd’hui près de 240.000 chômeurs dotés d’un très haut niveau universitaire, dont des Bac plus 10 : 400 docteurs en biologie qui passent leur journée au café!», tel est le triste constat qu’a déploré Taoufik Jelassi, qui, dans un contexte de crise politique et économique, a rappelé la nécessité de «capitaliser ce savoir faire et ces compétences laissées à l’abandon en faisant naitre une fibre entrepreneuriale chez tous ces jeunes. La technologie va de pair avec l’enseignement. De ce fait, il faut aller avec une approche transversale et casser impérativement ces murs en béton qui existent entre les filières universitaires».

sommet-int-innovation-2014

«La technologie est abordable, il suffit juste d’une idée et d’une volonté. Cet événement fait partie de l’écosystème qui nous permet de motiver, de présenter des expériences concluantes et même des échecs afin d’en tirer les meilleures conclusions. Notre modèle économique actuel est à repenser et a atteint ses limites, d’où la nécessité de lancer son propre projet et à se créer des opportunités», a également souligné M. Jelassi.

Le ministre a également saisi l’occasion pour rappeler l’importance des partenariats à l’étranger, notamment lors des dernières visites (aux Etats-Unis, en France et en Allemagne) effectuées par le chef du gouvernement, Mehdi Jomâa, où il y avait toujours un volet dédié à la technologie, à la science et à l’innovation. «Lors de ces visites, on a par exemple signé un accord entre le ministère de l’Enseignement supérieur et Agoranov, l’un des plus importants incubateurs en France dans le but de booster l’innovation et l’entreprenariat en Tunisien en capitalisant sure leur savoir-faire et leur expérience en la matière. On a également signé des partenariats avec des startup canadiennes, suisses, américaines et coréennes».

S.B.N

Lire aussi :

Sommet international de l’innovation 2014 : Les inscriptions sont ouvertes

Première édition du Sommet international de l’innovation

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu






  • Envoyer