Tunisie – Election présidentielle 2014 : La liste des 70 candidats

 

L’ISIE, Instance Supérieure Indépendante des Élections, annonce, suite à la clôture des candidatures lundi 22 septembre 2014, que le nombre total de candidats à l’élection présidentielle tunisienne était de 70 candidats au total.

Les candidats ont déposé leurs candidatures pour accéder au palais de Carthage du 08 au 22 septembre 2014, avec un top de 42 candidatures déposées le dernier jour.

presidents-tn-2014

Nous vous proposons ici une liste non définitive des candidats à la présidentielle :

-Mohamed Hachemi Hamdi, candidat du Mouvement Al- Mahaba ;

2-Larbi Nasra, candidat du Parti la Voix du peuple ;

3- Béji Caïd Essebsi, candidat du Mouvement Nidaa Tounes ;

4-Habib Zammeli, candidat indépendant (magistrat) ;

5-Ahmed Safi Said, candidat indépendant (écrivain et journaliste) ;

6-Faouzi Saidi, candidat du Front du 17 décembre pour le développement.

7-Ahmed Néjib Chebbi (candidat du parti Al-Jomhouri) ;

8-Mustapha Kamel Nabli, candidat indépendant (ancien gouverneur de la Banque centrale de Tun) ;

9-Mustapha Ben Jaafar, candidat du parti Ettakatol ;

10-Hamma Hammami, candidat du Front populaire ;

11-Slim Riahi, président de l’Union patriotique libre (UPL) ;

12-Mohamed Hamdi, candidat de l’Alliance démocratique ;

13-Noureddine Hached, candidat indépendant (ancien ambassadeur et fils du syndicaliste Farhat Hached) ;

14-Abderrahim Zouari, ancien ministre sous le régime de Ben Ali, candidat du Mouvement Destourien ;

15-Abderraouf Ayadi, candidat du Mouvement Wafa ;

16-Ali Chourabi, candidat indépendant (magistrat) ;

17-Mohamed Moncef Marzouki; président d’honneur du Congrès pour la République

18-Fares Mabrouk, candidat indépendant (homme d’affaires) ;

19-Emna Mansour Karoui, candidate du Mouvement démocratique pour la réforme et la construction ;

20-Abelkader Labbaoui, candidat indépendant (président de l’Union tunisienne du service public et de la neutralité de l’administration) ;

21-Kamel Morjane, candidat du parti « Al-Moubadara » ;

22-Kalthoum Kannou, candidate indépendante (Magistrate) ;

23-Adel Almi, candidat du parti « Tunisie Zitouna » ;

24-Abderrahim Khelifi, candidat indépendant ;

25-Nasr Ben Soltana, expert en sécurité globale

26-Omrane Ben Hassine, indépendant;

27-Abdallah Said, indépendant;

28-Mehrez Boussayene, président du Comité National Olympique Tunisien (CNOT) ;

29-Mohamed Ghazi Ben Tounes, ancien banquier et chef d’entreprise ;

30-Mohamed Wajih Dahleb, indépendant ;

31-Moufida Amdouni, indépendante ;

32-Lazhar Bali, président du parti Al-Amen

33-Hamouda Ben Slama, ancien ministre sous l’ancien régime, indépendant ;

34-Ridha Ben Tili, président du Parti de la jeunesse et de la liberté

35-Bahri Jelassi, président du Parti de l’ouverture et de la loyauté ;

36-Abderrazek Kilani, ancien bâtonnier de l’ordre des avocats et ambassadeur de Tunisie à Genève;

37-Yassine Chennoufi, homme d’affaires ;

38-Sofien Ben Naceur, homme d’affaires ;

39-Samir Abdelli, avocat ;

40-Becher Sakli, professeur d’enseignement secondaire ;

41-Mounir Mejri, indépendant ;

42-Lotfi Ben Zekri, expert comptable ;

43-Néjib Belguith, président du Parti Tunisie libre

44-Mohamed Majdoub, indépendant ;

45-Mondher Znaidi, ancien ministre sous le régime de Ben Ali;

46-Mohamed Frikha, homme d’affaires, indépendant ;

47-Slim Annabi, médecin (indépendant) ;

48-Abdelwaheb El Heni, (Parti Al Majd);

49-Mohamed Nizar Tezni (expert en énergies renouvelables, indépendant) ;

50-Hedi Benzarti, directeur général dans une compagnie d’assurances, indépendant ;

51-Wassef Mhiri, fonctionnaire dans une banque, indépendant ;

52-Salem Chaibi, président du Parti du Congrès populaire ;

53-Zied El Heni, journaliste, indépendant ;

54-Raouf Ben Yaghlane, acteur;

55-Akrem Hnana, Parti de l’Unité populaire ;

56-Chérifa Ammar, indépendante ;

57-Leila Hammami, indépendante ;

58-Abderrahmane Bahloul, président du parti Al-Nour pour la démocratie et le développement ;

59-Mohamed Sboui, journaliste, indépendant ;

60-Mohamed Sefi, indépendant;

61-Manar Skandrani, président du parti Al-Moussalaha (Réconciliation);

62-Moncef Gouba, indépendant;

63-Mohamed Salah Hidri; president du Parti justice et développement;

64-Nidhal Karim, Conseil national pour la démocratie et le développement;

65-Mokthar Mejri, indépendant ;

66-Mohamed Ghammadh, président du Mouvement démocratie et Dignité;

67-Mohamed Sghaier Nouri

68-Moncef Romdhane, indépendant,

69-Fethi Krimi, indépendant.

Plusieurs prétendants à la plus haute fonction de l’Etat ne répondent pas aux conditions exigées.

Certains d’entre eux n’ont pas présenté les parrainages d’électeurs inscrits (10 mille), le parrainage de députés à l’Assemblée constituante (10 députés) et la caution financière (10 mille dinars).

Les candidatures doivent être examinées par l’ISIE avant d’être validées.

 

Tekiano avec TAP

Lire aussi :

Tunisie – Présidentielles : Mustapaha ben Jaâfer, Slim Riahi et Hamma Hammami déposent leurs candidatures à l’ISIE

Print Friendly

Plus :  Politik   TopNews






  • Envoyer