«Little Moe», le robot qui traque et tue le virus Ebola

 

Xenex, une société américaine basée à San Antonio, s’est récemment fait remarquer par les médias en lançant un robot à impulsions lumineuses. La particularité de ce robot baptisé «Little Moe» est qu’il est capable de désinfecter une chambre d’hôpital contaminée par le virus Ebola en à peine 5 minutes, grâce à des rayonnements ultraviolets inspirés par la nature.

xenex-01

Cette technologie, qui n’est pas nouvelle, utilise un type de lampe à xénon clignotante reproduisant un rayonnement émis par le soleil mais dont les effets sur les êtres vivants demeurent nocifs. Ainsi, ces rayons seraient capables de pénétrer et endommager n’importe quelle structure ADN à l’instar de virus, germes ou toute autre matière infectieuse.

 

Vu la recrudescence des agents pathogènes, dont le virus Ebola, qui commence sérieusement à se propager dans la plupart des pays, ce robot médical pourrait avoir un bel avenir devant lui, notamment dans les cliniques et les hôpitaux.

L’avantage de cette méthode est qu’elle évite le recours à plusieurs produits chimiques, ce qui aura non seulement pour effet d’éviter aux patients le contact de ces liquides, la plupart irritantes et allergogènes, mais également d’alléger le budget annuel de l’établissement.

S.B.N

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer