Tunisie : Des agents de sécurité dans le métro contre les agressions, les vols et la resquille

 

securite-2014La société des transports de Tunis (Transtu) entreprend une nouvelle expérience, en recrutant des agents spécialisés dans la protection des stations du métro léger et leurs environs pour mettre un terme aux agressions et aux vols d’équipements et réduire autant que possible le phénomène de resquille.

Les jeunes recrutés portant des gilets jaunes ont été déployés au niveau des entrées de la station de la république(Passage) pour contrôler l’afflux de voyageurs.

Leur mission consiste à appeler les clients à emprunter les accès d’entrée et de sortie de la station et de les (voyageurs) inciter à ne pas traverser les rails du métro.

Sarra Rjeb, PDG de la Transtu, a précisé dans une déclaration, que cette expérience a démarré, mercredi dernier et que 19 jeunes avaient été déployés aux environs des stations de métro, ajoutant que des agents de sécurité seront ultérieurement déployés dans les stations de bus de transport public.

Cette expérience qui s’inscrit dans le cadre d’un projet qui concerne la Transtu et la SNCFT vise à réduire le phénomène des agressions contre les agents, les équipements et les voyageurs.

Ces phénomènes se sont amplifiés ces dernières années, a souligné la responsable, précisant que les dernières statistiques montrent que les cas de violence au niveau des itinéraires des bus ont atteint 422 cas en 2013 ce qui représente 42% des accidents de travail. La Transtu a enregistré également plus de 100 cas de vols et 238 cas de destruction d’équipements de sécurité ainsi que 200 cas d’agressions contre des voyageurs.

Face à cette situation et afin de renforcer le système de sécurité au sein de la Transtu, la société a signé une convention de partenariat avec le ministère de l’intérieur pour former des agents de protection et de sécurité dans le centre de formation relevant de la société.

Cette formation sera assurée par des spécialistes issus de la société et du ministère de l’intérieur. La PDG de la TRANSTU a fait savoir que les agents de sécurité et de protection ayant suivi une formation théorique et pratique seront répartis sur les 10 points noirs déterminés par la société dans un nombre de régions. Ils travailleront en patrouilles constituées de trois agents afin de faciliter le contrôle à l’intérieur des bus et des wagons de métro pour interdire la resquille, préserver l’ordre et éviter les cas de violence, d’agressions et de vols.

La société projette au cours de la prochaine période, de recruter 100 nouveaux agents pour renforcer cette nouvelle fonction au sein de la société.

Tekiano avec TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer