Tunisie: Tekiano a testé le Samsung Galaxy Note 4 version octa-core

 

Nous nous sommes enfin procuré le Samsung Galaxy Note 4, l’actuel fer de lance du constructeur coréen. Plus compacte, plus jolie et techniquement plus aboutie que les précédentes versions, cette phablet promet pleins de nouveautés en perspective. En vaut-elle la peine, ou s’agit-il seulement d’une énième version qui passera bientôt inaperçue parmi tant d’autres modèles?

Réponse dans ce test by Tekiano.

note-4-01

Un design repensé et plus «premium» que le précédent modèle

Le contour en plastique imitation aluminium du Note 3, laisse cette fois place à un cadre métallique légèrement arrondi sur les rebords et vers le bas, conférant à l’appareil une légère courbure à l’arrière. Un design quasi-identique que l’on retrouve également sur le Galaxy Alpha, le petit smartphone qui fait partie de la gamme «premium» de Samsung.

note-4-02

note-4-03

note-4-04

Une touche d’élégance et de raffinement que les puristes apprécieront sûrement et qui casse avec le look plastique des précédents modèles où le plastique régnait un peu trop…

note-4-05

note-4-06

Concernant le poids, il est de 176 grammes, contre 168 pour le précédent modèle. Une légère différence à peine perceptible, mais qui demeure insignifiante, au vue du gain apporté tant au design qu’au toucher.

note-4-08

note-4-09

note-4-10

note-4-11

Un point qui mériterait peut-être réflexion: l’étanchéité de l’appareil qui n’est pas waterproof, à l’instar du Galaxy S5 (norme IP 67) et qui avait été un excellent argument marketing. Mais pourquoi diable, Samsung n’a pas intégré cette option au Note 4? Bizarre…

Une résolution d’écran ébouriffante

Le design général de l’appareil, certes plus abouti mais pas si révolutionnaire par rapport au précédent modèle, l’écran, lui, est incontestablement à des années lumières !

note-4-13

En effet, ce dernier ne laisse pas de marbre. Dès les premières minutes, on est immédiatement saisi par une explosion de couleurs, un contraste plus prononcé et une luminosité jamais atteinte auparavant.

note-4-12

Il faut dire que les spécifications techniques sont assez costaudes: doté d’une diagonale de 5,7 pouces, sa résolution est de 2650 x 1440 pixels (contre du 1920 x 1080 pixels pour le Note 3). La densité de pixels arrive cette fois à 515 PPP ce qui est énorme, compte tenu de la taille de l’écran. En tout cas, une chose est sûre, on en ressent les effets lors de l’écriture avec le stylet.

2048 niveaux de pressions en écriture…

Le S-Pen, le stylet fourni avec le Note permet tout simplement de faire des merveilles, notamment grâce à de nouvelles fonctionnalités. Encore plus réactif et fluide (il pèse 15 grammes et permet d’obtenir 2048 niveaux de pression!), ce sera sans doute un pur bonheur pour les graphistes, dessinateurs ou autres corps de métiers artistiques: qu’il s’agisse de faire un croquis, de prendre une note à la va-vite, d’écrire des heures durant, de faire des collages ou encore de s’adonner à la calligraphie.

note-4-14

note-4-15

note-4-16

D’ailleurs, les fonctionnalités de base du S-Pen (Scrapbook, S-Note, Pen Up) ont été améliorées non seulement d’un point de vue ergonomique, mais également au niveau de la disposition des palettes et de l’accès aux données (raccourcis, wigets flottants plus complets…). Pour s’en convaincre, il suffit de l’essayer quelques minutes…

note-4-17

Un monstre de puissance qui écrase même le Note 4 version LTE

Notre modèle (SM-N910H), équipé du processeur octa-core Exynos 5433, d’un GPU graphique Mali T760 et de 3 Go de mémoire ram (1,5 pour les applications en cours d’exécution et 1,5 de libres!) font de lui un véritable monstre de puissance.

note-4-18

Bien qu’il ne soit pas compatible 4G (LTE), son processeur 8 cœurs (4 cœurs 1,9 Ghz + 4 cœurs 1,3 Ghz) obtient, durant nos tests benchmark, le score rocambolesque de 48712 point, contre 45545 pour le Note 4 version 4G, équipé du processeur 4 cœurs cadencé à 2,7 Ghz. Victoire par KO !

note-4-19

Au passage, le Note 4 devance le HTC One M8T, le Xiaomi MI 3W et le Samsung Galaxy S5, qui arrive en troisième position.

Des capteurs photos améliorés avec mécanisme de stabilisation

L’appareil photo de 16 mégapixels intègre cette fois un véritable mécanisme de stabilisation optique dont les résultats sont assez mitigés. En extérieur, on obtient des clichés d’une excellente qualité (rendus des couleurs, netteté, contraste…), et ce même en de mauvaises conditions de luminosité grâce au système HDR, qui remplit impeccablement son rôle. Toutefois, quelques grains subsistent parfois en intérieur, malgré le mode HDR qui donne parfois des résultats un peu trop surfaits et parfois du flou sur les contours.

note-4-20

L’autofocus amélioré, présent depuis le Galaxy S5, permet de prendre des photos en une fraction de seconde. Le mode vidéo permet de capturer des séquences en 4K. Un point appréciable, même si ce mode ne sert pas à grand-chose pour le moment, si ce n’est de surcharger la mémoire de l’appareil.

note-4-21

Image prise en extérieur

note-4-22

Image prise en intérieur

Le capteur frontal, boosté cette fois à 3,7 mégapixels (contre 2 mp pour le Note 3), permet de prendre de bons selfies mais pas en objectif grand angle, comme pour certains concurrents. Dommage car cela aurait apporté un plus au Note 4.

Une batterie encore plus performante

La batterie du Note 4 est de 3 220 mAh (légèrement plus boostée que celle du note 3 qui est de 3200 mAh). En termes d’autonomie, on arrive à 20h en conversation et à une journée entière en utilisation intensive (navigation, stylet, vidéos,…).

note-4-23

note-4-24

note-4-25

note-4-26

 

Autre point intéressant: la capacité de recharger assez rapidement l’appareil (une constante que l’on retrouve depuis le Galaxy S4). Selon Samsung, on peut recharger la moitié de la batterie en une demi-heure!

note-4-27

On remarque également la présence du mode «ultra-Power Saving», ce qui est assez intéressant pour ce type d’appareil qui permet, dans notre cas présent, de rester jusqu’à 6 jours avec seulement 55% de batterie.

En conclusion

Le Galaxy Note 4 est incontestablement le meilleur appareil conçu jusqu’à présent par Samsung (nonobstant le Galaxy EDGE qui semble ne pas faire trop d’émules). On pourrait presque dire qu’il s’agit de la phablet parfaite, si ce n’est quelques légères fioritures ici et là.

Reste le prix, très élevé (aux alentours des 1.700 dinars), ce qui pourrait rebuter plus d’un acquéreur occasionnel, sauf bien sûr pour les professionnels (dessinateurs, graphistes et autres artistes) qui trouveront ici un outil incontournable, efficace, réactif et complet à tous les points de vue.

On aime :

– Le design métallique revisité

– La puissance

– La fluidité du stylet améliorée

– Les fonctionnalités générales améliorées (écran, capteurs photos, batterie…)

On n’aime pas :

– Le prix assez élevé

– L’absence d’étanchéité disponible sur des modèles plus anciens.

 

Caractéristiques techniques :

– Ecran de 5,7 pouces QHD Super Amoled (définition 2 560 x 1 440 pixels) 515 ppp

– Dimensions 153,5 x 78,6 x 8,5 mm

– Poids 176 g

– Stylet S-Pen amélioré

– Processeur Exynos Exynos 5433 8 cœurs (Qualcomm Snapdragon 805, quadruple cœurs cadencé à 2,7 GHz pour la version 4G)

– Capacité interne : 32 ou 64 Go extensible via carte micro-SD

– Mémoire ram : 3 Go

– Capteur photo 16 mp et 3,7 mp en façade avec autofocus et stabilisation optique

– Batterie de 3220 mAh

– Connectivité : 3.5G (HSPA+, UMTS/WCDMA ) MHz:1900, 2100, 850, 900

– WiFi a,b,g,n,ac, NFC

– Bluetooth 4.1

– Système Android 4.4 Kitkat.

 

A lire :

La phablet Samsung Galaxy Note 4 version 8 cœurs débarque en Tunisie

PHOTOS : Toutes les nouveautés exposées à l’IFA 2014

Tunisie : Des imitations de Samsung Galaxy 4, 5 et Note 3 à partir de 140 dinars

Test du Samsung Galaxy S5 version 8 cœurs

Test : Que vaut l’imitation chinoise du Samsung Galaxy S4 ?

Samy Ben Naceur

Print Friendly

Plus :  A la une   Essais   Phone






  • Envoyer