Tunisie : Lancement du programme «chèque emploi» en remplacement du «SIVP»

Le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi a annoncé le démarrage des programmes «chèque d’amélioration de l’employabilité» et «chèque d’appui à l’emploi» dans le cadre d’une cérémonie de signature d’un accord-cadre de coopération entre le ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Hafedh Laamouri, et le président de la Fédération nationale des technologies de l’information et de la communication, Kais Sellami.

offres-emploi-svp

Le programme «chèque d’amélioration de l’employabilité» a pour objectif d’améliorer les compétences des jeunes diplômés afin de mieux répondre aux exigences du marché du travail.

Hafedh Laamouri a également déclaré que ces programmes visent à remplacer d’une manière progressive les contrats de stage d’insertion à la vie professionnelle (SIVP), précisant que le SIVP ne contribue plus à la création de postes d’emploi, outre son coût élevé.

Avantages du programme chèque emploi

Le bénéficiaire du programme recevra une indemnité mensuelle de 200 dinars pour les titulaires d’un diplôme national et 100 dinars pour ceux ayant d’autres niveaux de l’enseignement ou de la formation.

L’employé bénéficiera de la sécurité sociale et des sessions de formation selon les exigences du poste d’emploi pour une période d’une année, renouvelable d’une manière exceptionnelle, une autre année. Le programme «chèque d’appui à l’emploi» a pour objectif d’encourager au recrutement direct des jeunes diplômés.

Avantages pour les entreprises employeurs

Les entreprises adhérentes à ce programme bénéficieront, dans le cadre de ce contrat de recrutement d’une année, de plusieurs privilèges, à l’instar de la prise en charge par le fonds national de l’emploi de 50% du salaire de l’employé dans le secteur privé actif dans les TIC et de 25% du salaire de l’employé dans les autres secteurs privés. Ce programme peut être renouvelé, dans le cas où, la société a recruté au moins 70% des employés bénéficiaires du programme.

Laamouri a indiqué que ces programmes s’inscrivent dans une nouvelle «politique sectorielle de l’emploi» ciblant le secteur privé oeuvrant dans les activités à forte valeur ajoutée à l’instar des TIC, ajoutant que ces programmes seront généralisés aux autres secteurs professionnels.

De son côté, Kais Sellami, président de la fédération nationale des technologies de l’information et de la communication a déclaré que cette collaboration avec le ministère de la formation professionnelle s’inscrit dans le cadre des plans «Tunisie Digitale 2018» et «Smart Tunisia» visant à promouvoir les TIC comme moyens de renforcement de l’employabilité.

Tekiano avec TAP
Lire aussi :

Tozeur : Nouveaux projets au profit des catégories sociales défavorisées

Print Friendly

Plus :  Emploi   TopNews






  • Envoyer