Ericsson publie ses résultats pour le 4ème trimestre et l’année 2014

Faits marquants du quatrième trimestre 2014 :

– Les ventes du trimestre ont atteint 68 milliards de couronnes suédoises SEK (67,0), en croissance de 1% comparé à l’an dernier et de 18% comparé au trimestre précédent.

– Après ajustements monétaires et à périmètre comparable, les ventes ont reculé de -2% par rapport à 2013.

– La croissance annuelle des ventes a été principalement tirée par le Moyen-Orient, l’Europe et l’Asie mais a été impactée par la baisse des ventes en Amérique du Nord.

ericsson-telephone-telecom-2015

– La marge brute a augmenté à 36,6%, avec une amélioration des marges dans tous les segments, malgré le nombre important et prévu de projets terminés au cours du trimestre.

– Le résultat d’exploitation s’est amélioré et a atteint 6,3 milliards de SEK, tiré principalement par des ventes de logiciels plus importantes et des améliorations de l’efficacité. Des dépenses d’exploitation accrues et des pertes liées aux contrats de couverture de change ont eu un impact négatif sur le résultat d’exploitation.

Faits marquants de l’année 2014

– Les ventes ont atteint 228 milliards de SEK (227,4), stables comparé à l’an dernier. Après ajustements monétaires et à périmètre comparable,  les ventes ont baissé de -2%.

– Le bénéfice d’exploitation est de 16,8 milliards de SEK (17,8), avec une marge d’exploitation de 7,4% (7,8%). La marge brute s’est améliorée en raison du nombre plus important de projets de capacités, compensé par l’augmentation des charges d’exploitation et les pertes provenant des contrats de couverture de change.

– L’activité Réseaux a enregistré une marge d’exploitation de 12% (10%) grâce à l’amélioration du mix d’activités et les actions entreprises précédemment pour améliorer l’efficacité commerciale et opérationnelle.

– Le flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation s’est porté à 18,7 milliards de SEK (17,4). La conversion de trésorerie à 84% est supérieure à l’objectif de 70%.

– Le conseil d’administration propose un dividende pour 2014 de 3,40 SEK (3,00) par action.

Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson, explique ces résultats :

Les ventes ont augmenté de 1% au 4ème trimestre 2014 comparé au 4ème trimestre 2013. Après ajustements monétaires et à périmètre comparable, les ventes ont reculé de -2% avec un résultat opérationnel amélioré dans les domaines cœur de métier.

Au cours du trimestre, la forte croissance des ventes enregistrée au Moyen-Orient, en Europe et en Asie a été contrebalancée par une baisse continue en Amérique du Nord.

Le déploiement LTE en masse en Asie

Comparé à l’an dernier et au trimestre précédent, les ventes en haut débit mobile ont augmenté, les contrats clés communiqués précédemment continuant d’être exécutés. Ces contrats ont contribué à la croissance des ventes en Chine continentale, à Taiwan, au Japon, en Inde et dans certaines parties d’Europe. En Chine continentale, la majorité des activités du trimestre ont été relatives à la poursuite des déploiements LTE.

Des ventes plus élevées de logiciels et au détriment du haut débit aux USA

Les ventes en Amérique du Nord ont été principalement tirées ce trimestre par les investissements des opérateurs dans l’amélioration de la capacité et de la qualité des réseaux, bien qu’à un rythme ralenti. L’activité a connu un nouveau ralentissement au cours du trimestre, les opérateurs restant concentrés sur l’optimisation de leurs flux de trésorerie pour financer d’importantes acquisitions et des achats de spectre aux enchères.

La demande des utilisateurs et la croissance du trafic de données mobiles continuent d’être fortes en Amérique du Nord. Cependant, avec la visibilité actuelle, et pour les raisons évoquées ci-dessus, nous nous attendons à ce que l’activité haut débit mobile reste faible à court terme en Amérique du Nord.

L’activité Services a montré une croissance stable, les services professionnels ayant été tirés par les services managés et les ventes d’intégration de systèmes. Au cours du trimestre, 17 nouveaux contrats de services managés ont été signés, dont un contrat portant sur l’ensemble de l’Inde.
Le bénéfice d’exploitation au quatrième trimestre s’est amélioré comparé au 4ème trimestre 2013, principalement tiré par des ventes plus élevées de logiciels et des améliorations de l’efficacité. Ceci a été partiellement contrebalancé par des dépenses d’exploitation plus importantes, liées à la montée en puissance prévue des investissements dans les nouveaux domaines d’activités ciblés. Les effets de change nets, prenant en compte à la fois les transactions, les changes et les réductions de la volatilité, ont apporté une petite contribution positive au résultat d’exploitation.

Les licences en propriété intellectuelle, l’un des facteurs de réussite

Pour l’exercice 2014, Ericsson a enregistré une stabilité des ventes accompagnée d’une solide marge opérationnelle. La baisse des ventes en Amérique du Nord de -8% a été contrebalancée par la croissance enregistrée au Moyen-Orient, en Europe et en Asie. La marge opérationnelle s’est améliorée dans les domaines cœur de métier, avec un plus grand nombre de projets de capacité et des améliorations en termes d’efficacité. Ceci a été partiellement contrebalancé par des pertes de change, par les investissements dans les nouveaux domaines d’activités ciblés ainsi que les pertes liées aux opérations dans le domaine des modems.

Plus de 100 accords de licences en propriété intellectuelle ont été signés à ce jour, ce qui démontre la valeur de nos investissements en R & D et permet aux acteurs de l’industrie de continuer à innover et à offrir de nouveaux produits sur le marché. En 2014, les revenus de la propriété intellectuelle ont montré une évolution positive constante. Nous sommes toujours engagés à licencier nos brevets essentiels dans des conditions équitables, raisonnables et non discriminatoires (FRAND).

La stratégie gagnante de la société en réseau

Lors du Capital Markets Day (CMD) en novembre, nous avons souligné les progrès réalisés dans le cadre de notre stratégie autour de la Société en Réseau, en termes de développement du marché, de croissance, de transformation et de rentabilité. En ligne avec notre stratégie, nous avons investi dans des domaines d’activités ciblés : les réseaux IP, le Cloud, la TV & les média, Industrie & Society et l’OSS et BSS. Les ventes dans les domaines d’activités ciblés ont enregistré une croissance de plus de 10% en 2014.

Nous continuons à identifier de manière proactive les opportunités d’améliorer l’efficacité au sein de notre société. Le programme portant sur les coûts et l’efficacité présenté lors du CMD progresse, avec l’ambition de réaliser des économies de l’ordre de 9 milliards de SEK, avec plein effet courant 2017. L’arrêt de l’activité modems fait partie de ce programme et se déroule plus rapidement que prévu.

En 2014, nous avons amélioré les flux de trésorerie en provenance des activités opérationnelles et généré un cash-flow de 18,7 milliards de SEK (17,4). Pour la troisième année consécutive, nous avons dépassé de plus de 70% notre objectif de conversion des flux de trésorerie. Un bilan solide en résulte, nous permettant de poursuivre la mise en œuvre de notre stratégie et de fournir des rendements réguliers à nos actionnaires. Au titre de l’année 2014, le conseil d’administration propose un dividende de 3,40 SEK (3,00) par action, soit une augmentation de 13%.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly

Plus :  Actu   Tek   TopNews






  • Envoyer