Maroc Telecom rachète les filiales africaines d’Etisalat

En vue d’acquérir 6 filiales africaines de l’opérateur téléphonique émirati Etisalat, Maroc Telecom a mis sur la table la bagatelle de 457 millions d’euros.

siege-maroc-telecom

Si l’on en croit plusieurs sites d’informations qui ont rapporté la nouvelle, entre autres le site usinenouvelle.com, il s’agit plus concrètement pour le groupe Maroc Telecom, d’environ 8 millions de lignes mobiles de plus, ce qui lui permet, à travers sa présence dans 10 pays d’Afrique, une meilleure expansion dans le continent.

Ainsi, le groupe indique avoir finalisé l’acquisition des filiales d’Etisalat au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Niger, en République Centrafricaine et au Togo.

«Le prix final de la transaction est de 474 millions d’euros, correspondant à la reprise de la participation d’Etisalat dans ces opérateurs ainsi que sur le rachat par Maroc Telecom des prêts d’actionnaires», a précisé le site citant un communiqué du groupe.

A rappeler que Maroc Telecom était déjà présent en Mauritanie (2001) ainsi qu’au Gabon, au Burkina Faso, et au Mali entre 2006 et 2009, respectivement via les opérateurs Mauritel, Gabon Telecom, Onatel et Sotelma. Mais selon l’analyse de Nouvelle Usine, cette expansion n’est qu’un moyen pour compenser la stagnation des revenus du marché domestique de l’opérateur marocain où il affronte sur le mobile ses deux concurrents, en l’occurrence Méditel (40% Orange) et Inwi (Zain/SNI).

Toutefois, le président du directoire de Maroc Telecom, Abdeslam Ahizoune, relativise, en disant que «la finalisation de cette acquisition marque une importante étape dans le développement du groupe Maroc Telecom et renforce son positionnement stratégique en tant qu’acteur majeur des télécoms en Afrique, présent dans 10 pays à fort potentiel de croissance. Par cette opération, Maroc Telecom appuie la politique de coopération économique Sud-Sud du Royaume du Maroc en Afrique», précise un communiqué du groupe.

Le continent africain compte plus de 650 millions de lignes mobiles. Selon la Banque mondiale, ce marché est partagé entre plusieurs opérateurs, avec quelques poids lourds comme Airtel, MTN, Vodafone, Orange ou Millicom.

C.B

Print Friendly

Plus :  Operateurs   Phone   Tek   TopNews






  • Envoyer